•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les plaintes contre l’écran solaire Banana Boat fusent de partout

Un enfant a des brûlures graves sur l'épaule.
Une mère de Bracebridge, en Ontario, s'ajoute aux 187 plaignants contre l'écran solaire Banana Boat après que son fils a subi des brûlures. Photo: Facebook / Shayna Pickle
CBC

Les cas présumés de brûlures causées par l'écran solaire Banana Boat se multiplient. Santé Canada rapporte 187 plaintes contre cette marque depuis le 11 mai. Le ministère a toutefois confirmé les tests de Banana Boat, qui ne montrent aucun risque lié à l'écran solaire.

De ce nombre, le gouvernement a reçu 96 cas de réactions liées à des brûlures ou à des ampoules. Plus de la moitié des cas étaient des enfants ou des adolescents.

Deux mères, de Terre-Neuve et du Québec, s'étaient plaintes de l'écran solaire en mai dernier. Depuis, de nombreux autres cas se sont ajoutés à la liste.

« Ça brise le coeur », dit Shayna Pickle, une mère ontarienne qui a déposé une plainte contre Banana Boat. Elle dit que son garçon de cinq ans a subi de graves brûlures après qu’elle a appliqué cet écran solaire.

C’était comme une plaie ouverte, parce que l’ampoule a éclaté et on voyait que la peau était déchirée

Shayna Pickle, une mère de l'Ontario

« C’est sûr qu’il y a quelque chose de mal avec Banana Boat. Ils doivent changer ça », dit Shayna Pickle. Elle n’a pas voulu dévoiler le nom de son fils.

Même son de cloche pour Patrizia Fitch, de Victoria, en Colombie-Britannique. Elle s’est assurée que son fils de 12 ans, Daniel, soit protégé du soleil pendant une sortie à l’école.

Une cannette d'écran solaire Banana Boat Dry Balance, avec un FPS de 50.Patrizia Fitch, de la Colombie-Britannique, affirme que son fils a eu des ampoules après avoir utilisé l'écran solaire Banana Boat pendant une sortie d'école. Photo : Gracieuseté/Patrizia Fitch

Il a appliqué le produit plusieurs fois dans la journée, mais sa peau était rouge et pleine de cloques à son retour.

Il ne peut pas porter de chandail. Quand il dormait, il dormait assis parce qu’il ne pouvait rien toucher.

Patrizia Fitch

Banana Boat passe les tests

Santé Canada continue à tester l’écran solaire depuis les plaintes de mai dernier.

Enfant présentant des cloques au visageRebecca Cannon affirme que sa fille, Kyla, s'est brûlée au 2e degré après avoir utilisé la crème solaire Banana Boat. Photo : Rebecca Cannon

L'entreprise Banana Boat Canada indique que selon ses propres tests « rigoureux », son écran solaire est sécuritaire et ne peut pas causer de brûlures chimiques.

Santé Canada n’a pas trouvé de problème dans ces tests, et doit publier les résultats de sa propre enquête dans les prochaines semaines.

Le ministère prendra des mesures appropriées en cas de non-respect quelconque ou de risque pour la santé, a expliqué Rebecca Purdy, de Santé Canada, à CBC.

Depuis les plaintes déposées en mai dernier, Banana Boat a affirmé à plusieurs reprises que ses produits sont sécuritaires.

L'entreprise indique qu’une réaction cutanée pourrait être causée par une vulnérabilité à un ingrédient en particulier. Selon elle, ces réactions peuvent être déclenchées ou aggravées par l’exposition au soleil.

Banana Boat suggère aux gens de tester le produit avant une utilisation régulière.

Avec des informations de Sophia Harris et Megan Thomas, CBC

Terre-Neuve-et-Labrador

Santé