•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

« Le combat continue », pour les partisans de Liu Xiaobo à Toronto

Une pancarte montrant le visage de Liu Xiaobo qui sourit

Les membres de la communauté chinoise de Toronto ont rendu un dernier hommage à l'activiste Liu Xiaobo.

Photo : Radio-Canada / John Sandeman

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2017 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Les membres de la communauté chinoise de Toronto se sont réunis vendredi soir devant le consulat chinois pour rendre un dernier hommage au Prix Nobel de la paix, l'activiste Liu Xiaobo, mort jeudi.

Ce militant des droits de l'homme est décédé des suites d'un cancer du foie en phase terminale, à l'âge de 61 ans.

Ses partisans avaient épinglé sur leur poitrine la photographie du visage souriant de l'activiste.

Ils sont aujourd'hui nombreux à blâmer le gouvernement chinois pour cette mort, tandis que Liu Xiaobo a été maintenu prisonnier politique durant des années et n'a pas été autorisé à se rendre à l'étranger afin de recevoir des soins médicaux.

Selon Sheng Xue, de la Fédération pour une Chine démocratique, Liu Xiaobo a permis un éveil des consciences dans la communauté chinoise.

L'idéal et le pacifisme de M. Xiaobo ont été mis de l'avant durant la commémoration, tandis que le rassemblement a été l'occasion de condamner ouvertement le gouvernement chinois.

Les partisans de M. Xiaobo réclament notamment un changement de comportement à Ottawa, considérant que le Canada doit montrer un leadership plus fort.

Selon l'une des organisatrices de la veillée, Gloria Fung, le Canada doit exhorter « des pays comme la Chine à souscrire aux valeurs universelles de la démocratie, de la liberté et des droits de l'homme ».

L'activiste n'est peut-être plus là, mais le combat, lui, continuera, assurent ses défenseurs.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !