•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le bar rayé refait surface dans les eaux de la Côte-Nord

Un bar rayé

Un bar rayé

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2017 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le bar rayé, un poisson à chair blanche qu'on ne voyait plus depuis les années 60 pour cause de surpêche, revient dans les eaux de la Côte-Nord, de la Haute-Côte-Nord jusqu'en Minganie.

Un texte de Jean-Louis Bordeleau

La population est issue d'un programme de réintroduction initié en 2002.

La biologiste à la direction de la gestion de la faune de la Côte-Nord, Charlène Lavallé, explique que la présence du bar rayé dans le golfe du Saint-Laurent est « un phénomène nouveau, qui prend de l'ampleur » cette année.

« On en est à documenter la situation. »

— Une citation de  Charlène Lavallé, biologiste à la direction de la gestion de la faune de la Côte-Nord

Les citoyens qui repèrent des bars rayés sont invités à les signaler à l'adresse suivante : http://www.cdpnq.gouv.qc.ca/espece_faune.htm (Nouvelle fenêtre)

Crainte chez les pêcheurs de saumon

Plusieurs pêcheurs craignent que le bar rayé ne se nourrisse du saumon. Or, « les résultats des études effectuées n'indiquent pas que [la population de bars rayés] a un impact négatif sur les saumons », confirme Charlène Lavallé.

Le ministère travaille actuellement à documenter les relations entre les espèces.

Interdictions de pêche

Un bar rayé fraîchement pêchéAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

La remise à l'eau des bars rayés est obligatoire pour toute la région de la Côte-Nord.

Photo : Radio-Canada / Nicolas Lachapelle

L'objectif du processus de réinsertion, mis sur pied en collaboration avec la Fédération des chasseurs-pêcheurs du Québec, a pour objectif la reprise de la pêche sportive.

Cependant, étant donné le programme de rétablissement de l'espèce, la pêche est encore interdite.

« Avant d'envisager [la pêche du bar rayé], il va falloir documenter la situation, il faut établir le niveau de l'abondance du stock de la population, se fixer des objectifs de rétablissement et ensuite se fixer des seuils d'exploitation »

— Une citation de  Charlène Lavallé, biologiste à la direction de la gestion de la faune de la Côte-Nord

Pour l'instant, la remise à l'eau des bars rayés est obligatoire pour toute la région de la Côte-Nord.

D'après les informations de Marlène Joseph-Blais et Laurence Royer

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !