•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Festivoix « parmi les joueurs majeurs »

Billy Talent sur scène.

Billy Talent sur scène.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2017 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le Festivoix 2017 a dépassé les attentes d'achalandage et de rayonnement à l'extérieur de la Mauricie. L'organisation explique avoir vendu plus de billets d'entrée que l'an dernier, et elle mentionne qu'elle réussit de plus en plus à convaincre les plus éloignés que l'événement vaut le déplacement.

Un texte de Claudie Simard

L’organisation du Festivoix 2017 parle encore une fois d’une année « record ».

Un total de 30 207 festivaliers ont utilisé leur droit d’entrée à l’un ou l’autre des spectacles; que ce soit avec un billet journalier ou un passeport.

Ce nombre représente 2 207 droits d’entrée de plus qu’en 2016.

Michel Fugain a chanté pendant près de deux heures au FestiVoix. Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Michel Fugain a chanté pendant près de deux heures au FestiVoix.

Photo : Radio-Canada / Olivier Caron

S’ajoute à ce succès le fait que pour la première fois de l’histoire du Festivoix, les 15 000 passeports ont trouvé preneur avant la tenue de l’événement.

On ne court pas après les records, on veut que notre festival soit toujours agréable et que l’identité soit respectée.

Une citation de : Thomas Grégoire, directeur général du Festivoix
Le directeur du Festivoix Thomas GrégoireAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le directeur du Festivoix Thomas Grégoire

Photo : Radio-Canada

L’organisation a tout de même dû essuyé quelques critiques après la première soirée. L’achalandage a fait en sorte que des détenteurs de passeports disent avoir attendu trop longtemps avant de pouvoir entrer sur le site.

« La première journée a été plus difficile parce qu’il faut que tout le monde s’ajuste, on a eu beaucoup de monde, dans les jours qui ont suivi, la fluidité a été respectée et les gens étaient contents » répond Thomas Grégoire.

Séduire à l'extérieur

L’organisation constate que ses démarches pour attirer des festivaliers qui proviennent de l’extérieur de la région fonctionnent.

Cette année, 44 % des festivaliers ont parcouru plus de 50 km pour assister à l’un ou l’autre des spectacles, selon les informations obtenues par l'organisation.

Ce succès, le directeur Thomas Grégoire l’attribue aux endroits choisis pour l'aménagement des scènes extérieures. « Notre aménagement de site au bord du Saint-Laurent, quartier historique, centre-ville, ça fait quelque chose pour nous qui est distinctif sur un marché qui est très concurrentiel » explique-t-il.

Guitares à la mainAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Éric Lapointe, accompagné de ses musiciens.

Photo : Radio-Canada / Sarah Désilets-Rousseau

Les ligues majeures

L’an dernier, le Festivoix a joint le RÉMI; le regroupement des événements majeurs internationaux.

Parmi les autres membres, il y a entre autres le Festival international de Jazz de Montréal, la Coupe Rogers, le Carnaval de Québec et le Festival western de Saint-Tite.

Ça nous place parmi les joueurs majeurs maintenant parmi les festivals au Québec.

Une citation de : Thomas Grégoire, directeur général du Festivoix

Le 25e Festivoix aura lieu du 28 juin au 8 juillet 2018.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !