•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Usine de Zenabis à Atholville: « impressionnant », selon le Comité spécial sur le cannabis

La future usine de Zenabis à Atholville aura une superficie de 400 000 pieds carrés. Photo: Radio-Canada
Radio-Canada

La tournée provinciale de consultation sur la légalisation du cannabis à des fins récréatives a fait un deuxième arrêt à Atholville, au Nouveau-Brunswick. Zenabis, l'entreprise qui devrait bientôt produire du cannabis dans cette communauté, était un interlocuteur très attendu, jeudi matin.

Le président-directeur général de Zenabis, Kevin Coft, indique d’entrée de jeu que l’usine d’Atholville deviendra l’une des plus grandes au Canada.

Sans surprise, l’entreprise appuie entièrement les démarches de légalisation du cannabis. « Chez Zenabis, on appuie fortement les efforts du gouvernement pour retirer les éléments criminels », affirme Kevin Coft.

Il insiste toutefois sur l’importance de restreindre l’accessibilité au cannabis chez les jeunes et sur l’importance d’offrir un produit sécuritaire et selon des normes bien établies.

A son avis, l’échéancier d’à peine un an du fédéral pour légaliser le cannabis est très ambitieux.

Il croit qu’il sera difficile, à moins de bouger très rapidement, de mettre en place tous les éléments de l’équation. Il faut notamment un réseau de vente et de distribution, des changements législatifs et des programmes d’éducation.

Visite de la future usine

Les membres du comité spécial sur le cannabis ont sauté sur l’offre de visiter les installations de Zenabis, qui bourdonnent d’activité.

Des dizaines d’ouvriers mettent la touche finale à la première phase de l’usine.

L’inspection finale de Santé Canada pour l’obtention de la licence de production devrait avoir lieu dans les prochaines semaines.

« C’est surtout impressionnant par le haut degré de sécurité et de contrôle de qualité. On voit le haut niveau de technologie et ça vraiment l’air d’une installation pharmaceutique finalement », explique Benoît Bourque, président du Comité spécial sur le cannabis.

La superficie totale de l’édifice couvre près de 400 000 pieds carrés, mais au départ, Zenabis n’utilisera que le sixième des espaces disponibles. Cela laissera amplement de place à de la croissance.

La tournée de consultation se poursuivra le 24 juillet à St. Stephen.

Nouveau-Brunswick

Société