•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Vos meilleures recettes franco-manitobaines : les grands-pères au sirop d'érable

Dans un plat de verre, des grands-pères au sirop d'érable avec une cuillère à thé sur le bord du plat.

Grands-pères au sirop d'érable

Photo : Radio-Canada / Colombe Fortin

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2017 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Notre journaliste, Samuel Rancourt, a apporté avec lui de sa Beauce natale, la recette familiale de pépères au sirop d'érable de sa grand-mère Gaboury. C'est sa recette de dessert préférée.

Un texte de Colombe Fortin

Les grands-père au sirop d'érable, c'est une pâtisserie que l'on mange surtout au printemps au temps des sucres. Ce sont de petits gâteaux en forme de boules qui sont cuits dans du sirop d'érable afin d'en prendre le goût. Dans certains endroits, on les appelle aussi des pépères à l'érable.

C'est Martine, la tante de Samuel, qui lui a enseigné cette recette. C'est elle la gardienne des traditions culinaires familiales et elle veut les transmettre aux plus jeunes.

C'est un double photo. À la gauche, un sac de sucre, un sac de farine, un plat rouge, une tasse à mesurer en verre, deux boîtes de conserve de sirop d'érable, de la graisse et des ustensiles. À droite, une boite de sel et un carton de lait.
Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Les ingrédients pour les grands-pères au sirop d'érable

Photo : Radio-Canada / Colombe Fortin

Les ingrédients

  • 75 g (3 c. à soupe) de graisse
  • 100 g (1/2 tasse) de sucre blanc
  • 188 g (1 1/2 tasse) de farine
  • 12 g (2 c. à thé) de poudre à pâte
  • 3 g (1/2 c. à thé) de sel
  • 112 g (1/2 tasse de lait) ou juste assez pour mouiller

Le sirop

  • 1080 ml (2 boîtes de conserve) de sirop d'érable
  • 540 ml d'eau
À l'aide de deux cuillères, on dépose la graisse dans le plat rouge.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

La graisse

Photo : Radio-Canada / Colombe Fortin

Dans un bol, déposer la graisse et brasser afin de l'amollir. La graisse ne doit pas être fondue.

Dans le plat rouge avec la graisse, on verse le sucre, on mélange bien jusqu'à l'obtention d'une pâte.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Graisse et sucre

Photo : Radio-Canada / Colombe Fortin

Samuel ajoute le sucre avec la graisse et mélange jusqu'à l'obtention d'une pâte homogène.

Verser dans un plat blanc, la farine, la poudre à pâte et le selAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Ingrédients secs.

Photo : Radio-Canada / Colombe Fortin

Dans un autre bol, mélanger tous les ingrédients secs. La farine, la poudre à pâte et le sel.

On verse le lait dans le plat d'ingrédients secs, on aperçoit une cuillère noire et un fouet métallique.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Ajouter le lait aux ingrédients secs.

Photo : Radio-Canada / Colombe Fortin

Samuel ajoute en alternance au mélange de graisse et sucre les ingrédients secs et le lait en mélangeant doucement à chaque ajout. Il faut obtenir une pâte assez épaisse.

Une main ouvre la boîte de sirop d'érable et la verse dans un chaudron . Au robinet on remplit la boîte de sirop vide et on la verse dans le sirop.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le sirop d'érable

Photo : Radio-Canada / Colombe Fortin

Samuel verse dans un chaudron le sirop d'érable afin de le réchauffer pour la cuisson. Le sirop doit bouillir avant d'y déposer la pâte.

Samuel est un grand amateur de sirop d'érable et de traditions. Il a la chance qu'il y ait encore la cabane à sucre familiale en Beauce. Elle appartenait à son grand-père Gaboury et c'est maintenant son oncle qui s'en occupe. Il l'a un peu modernisée avec des tubulures, mais a gardé ce côté rustique qui plait beaucoup à Samuel.

Il n'était pas rare que la grand-maman de Samuel reçoive de 20 à 30 personnes pour diner à la cabane. Sa grand-mère cuisinait ce dessert qu'elle avait surnommé : les mémères à l'érable.

S'ils étaient un peu trop cuits, elle les nommait alors des pépères à l'érable. Blague qui est encore utilisée dans la famille.

Le sirop bout, on y ajoute la pâte.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Sirop et pâte

Photo : Radio-Canada / Colombe Fortin

Quand le sirop d'érable boue il faut ajouter la pâte à grands-pères, une cuillerée à la fois.

Deux mains déposent la pâte à grands-pères au sirop d'érable dans le sirop.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

La pâte à grands-pères au sirop d'érable

Photo : Radio-Canada / Colombe Fortin

Samuel laisse tomber la pâte dans le chaudron, il doit utiliser toute la pâte. Elle formera de petites boules dans le sirop.

Les grands-pères cuisent dans le sirop d'érable dans un chaudron.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Cuisson des grands-pères

Photo : Radio-Canada / Colombe Fortin

Laisser cuire à couvert durant 1 heure à 1 heure 15. Il faut vérifier de temps en temps avec une fourchette pour s'assurer que la pâte soit cuite au milieu.

Le journaliste et chef d'antenne Samuel Rancourt avec son plat de grands-pères au sirop d'érable.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le journaliste et chef d'antenne Samuel Rancourt adore cuisiner des grands-pères au sirop d'érable.

Photo : Radio-Canada

Il ne reste qu'à déguster ce dessert tel quel ou accompagné de crème glacée.

8 ingrédients, une recette transmise par la famille et le goût du pays qui revient. Que du bonheur!

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !