•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Admirer les grands voiliers... derrière un grillage

Homme qui prend une photo dans un trou entre deux clôtures
L'accès au quai de Rimouski est limité et force les gens à admirer les grands voiliers derrière des clôtures. Photo: Radio-Canada

Alors que Rimouski se prépare à accueillir le Rendez-vous 2017 des grands voiliers, bon nombre de citoyens sont mécontents de ne pas avoir accès à la portion du quai où les voiliers seront amarrés.

L'un d'entre eux, l'El Galeon, a d'ailleurs déjà accosté, mais ceux qui souhaitent le voir doivent se contenter de l'admirer derrière un grillage.

Depuis son arrivée, des dizaines de visiteurs se sont rendus au quai de Rimouski pour le contempler, mais sont repartis déçus, puisqu'ils ne peuvent s'approcher davantage du navire.

« On arrive ici et on n'est pas capable de photographier, sauf derrière la clôture [...], je trouve ça inconcevable », affirme un visiteur rencontré sur place.

Le El Galeon derrière une clôtureImpossible de s'approcher davantage du navire El Galeon, qui passera les prochains jours au quai de Rimouski. Photo : Radio-Canada

Une mesure de sécurité

La porte-parole de la Société de promotion économique de Rimouski (SOPER), Véronique Mariève Gosselin, explique que les voiliers ne sont pas accessibles pour des raisons de sécurité et qu’il s’agit d’une décision de Transports Canada.

Avec tous les événements internationaux survenus au cours des dernières années, tous les grands événements ont maintenant des normes de sécurité importantes à respecter.

Véronique Mariève Gosselin, conseillère en communication pour la Société de promotion économique de Rimouski

Elle précise toutefois que des heures de visites ont été ajoutées. Le site sera accessible de 8 h 30 à 10 h 30 vendredi, de 9 h à 11 h et de 15 h à 16 h samedi et de 9 h 30 à 12 h dimanche.

Le public pourra alors s'approcher des sept voiliers qui seront à quai et monter à bord de trois d'entre eux : l'espagnol El Galeon, l'américain When and If et le NCSM Oriole, de la Marine royale canadienne. Seul le El Galeon sera cependant accessible vendredi.

D'après les renseignements de Jennifer Boudreau

Bas-Saint-Laurent

Tourisme