•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La base militaire de North Bay pourrait devenir un lieu d'archives audiovisuelles

Un bunker de North Bay, dans le Nord de l'Ontario, pourrait entreposer des millions de documents d'archive si le projet de la Fondation du Musée canadien de la radiodiffusion va de l'avant.

Un bunker de North Bay, dans le Nord de l'Ontario, pourrait entreposer des millions de documents d'archive si le projet de la Fondation du Musée canadien de la radiodiffusion va de l'avant.

Photo : Civil Defence Museum

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2017 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Une fondation nationale souhaite héberger des millions de documents d'archives audiovisuelles dans une base militaire du Commandement de la défense aérospatiale de l'Amérique du Nord (NORAD) près de North Bay, dans le Nord de l'Ontario.

L'ancien complexe militaire souterrain pourrait être transformé en centre d'archives si le projet de la Fondation du Musée canadien de la radiodiffusion, un organisme de bienfaisance dédié à la préservation des archives audiovisuelles, va de l'avant.

Le bunker est l’endroit idéal pour entreposer des archives de par sa taille, sa capacité à régler l'humidité et la température, ainsi que son isolation des chocs sismiques, selon la directrice de la Fondation, Kealy Wilkinson.

Un membre des Forces armées canadiennes ouvre l'une des trois portes blindées protégeant le complexe militaire souterrain de North Bay.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Un membre des Forces armées canadiennes ouvre l'une des trois portes blindées protégeant le complexe militaire souterrain de North Bay.

Photo : La Presse canadienne / Royal Canadian Air Force

« Le site est à l’épreuve des radiations nucléaires et électromagnétiques. C’est l’une des constructions les plus sécuritaires au monde », a expliqué le député provincial de la région, Vic Fedeli, lors d'une entrevue avec CBC.

Le bunker de North Bay a été construit en 1963, pendant la guerre froide.

Le saviez-vous?

  • Dans la région, le bunker est surnommé « le trou ».
  • Il a été un des lieux de tournage du film de science-fiction post-apocalyptique « La colonie », sorti en 2013.
  • Pendant la guerre froide, plus de 400 employés y travaillaient.
  • Le bunker contient une cafétéria, des salles d’opération, une infirmerie, un poste de commandement et un local informatique.
  • Il est protégé par trois portes en acier qui pèsent près de 19 tonnes et résistent aux explosions.

Le bunker est aujourd’hui déserté, mais cela coûte 2 millions de dollars chaque année pour l’entretenir.

Pour rentabiliser ces coûts, les autorités se disent ouvertes à considérer les projets visant à revaloriser la vieille structure.

Des archives menacées

Les archives qui pourraient être entreposées dans le bunker comprendraient des vidéos, des films, des photographies, des textes ainsi que d’autres objets.

L’espace nécessaire pour conserver les seules collections d’archives de CBC et Radio-Canada est évalué à près de 30 000 mètres cubes, selon Mme Wilkinson.

La sauvegarde d’autres collections de valeur nécessiterait pratiquement autant d’espace.

L’objectif de la Fondation est de conserver les archives originales, même après leur sauvegarde en format numérique.

Différents supports d'informations, soit des disquettes, des CD-ROM et un disque d'archives de la collection de Radio-CanadaAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Différents supports d'informations, soit des disquettes, des CD-ROM et un disque d'archives de la collection de Radio-Canada

Photo : Radio-Canada / Miriane Demers-Lemay

« Il est très important de préserver les originaux. Les copies numériques ne durent pas éternellement et doivent être transférées à d’autres formats numériques lorsque les formats plus anciens deviennent obsolètes », souligne Mme Wilkinson.

Chaque transfert comporte un risque de perte de la qualité, ajoute-t-elle, et le matériel numérique est vulnérable aux virus, qui peuvent anéantir les enregistrements.

« L’objectif est de rendre ce projet accessible aux Canadiens. Ces archives constituent leurs produits culturels, et leur histoire », conclut Mme Wilkinson.

La faisabilité du projet de transformation du bunker en centre d'archives est en train d'être évaluée, a fait savoir le porte-parole du ministère de la Défense nationale, Evan Koronewski.

Avec les informations de La Presse canadienne, et CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !