•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La voix de soeur Thérèse Potvin s’éteint à Edmonton

Voyez cette performance éclair précédée du commentaire de Scott Richmond.

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2017 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Chef de choeur, auteure, femme de foi... La communauté francophone pleure le décès de soeur Thérèse Potvin, une grande dame de la musique, et rend hommage à la pionnière de l'enseignement musical en français dans l'Ouest.

La religieuse est décédée mardi à l'âge de 97 ans.

« Elle était tellement optimiste, je n'en revenais pas à quel point elle avait de l'esprit et de l’âme », lance Ronald Tremblay, ému.

Comme beaucoup d’artistes du milieu de la musique, il a beaucoup côtoyé la soeur de l'Assomption au cours des dernières décennies.

« Je reçois des courriels ce matin [mercredi] de la part de musiciens d’ici, mais aussi d’autres provinces. C’était un point de ralliement pas mal extraordinaire. »

Née à Edmonton en 1920, soeur Thérèse Potvin a énormément contribué à l'essor de la musique en Alberta.

Elle a, entre autres, fondé la chorale Chantamis, qui célèbre son 50e anniversaire cette année, de même que l'Association Kodaly de l'Alberta en 1983.

Soeur Thérèse Potvin reçoit le premier prix Albert-La-France en 2012 devant une foule rassemblée pour les Choralies d'Edmonton.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Soeur Thérèse Potvin reçoit le premier prix Albert-La-France en 2012 devant une foule rassemblée pour les Choralies d'Edmonton.

Photo : Radio-Canada

Soeur Potvin a également réalisé la série Via Musica, un projet d'enseignement musical aujourd'hui utilisé dans toutes les écoles francophones et d'immersion de la province, ainsi qu'un peu partout au Canada.

Via Musica comprend dix recueils totalisant 1600 chansons qui sont illustrées, analysées et réparties en progression pédagogique et accompagnées de CD, DVD et d’une trousse d’outils didactiques.

En 2012, l'Association Via-Musica de l'Alberta a été créée afin de poursuivre l'oeuvre de soeur Thérèse Potvin.

Au fil des décennies, soeur Potvin est devenue une sommité en matière d'éveil à la musique, non seulement en Alberta mais aussi à l'extérieur des frontières de la province. Elle a notamment donné des conférences aux États-Unis, en Europe et même au Japon.

Son directeur de maîtrise à l’Université de Strasbourg, Marc Honegger, disait de Via Musica que « [l]a richesse des ouvrages et leur utilité pédagogique sont sans équivalent dans le monde francophone ».

Un prix hommage porte son nom pour récompenser la contribution d'individus ou d'associations à l'avancement de la chanson d'expression française dans l'Ouest et le Nord canadiens.

Un dernier hommage lui sera rendu samedi, à 10 h 30, à la paroisse Saint-Thomas-d'Aquin à Edmonton.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !