•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Wildrose et le PC confiants à l’approche du vote de fusion

Jason Kenney et Brian Jean

Jason Kenney et Brian Jean se serrent la main après avoir signé l’accord de fusion entre leurs deux partis.

Photo : La Presse canadienne / Jason Franson

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2017 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Les partisans d'une union de la droite entre le Wildrose et le Parti progressiste-conservateur de l'Alberta (PC) pointent une forte hausse des adhésions comme un signe positif à l'égard de l'accord et de son vote crucial le 22 juillet prochain.

C’est à minuit mercredi que se termine la fin des ventes de cartes de membres du PC. Les électeurs doivent être membres du parti pour voter pour ou contre la fusion avec le Wildrose.

Selon le Parti progressiste-conservateur, 42 000 nouveaux membres se sont joints à la formation politique au cours des dernières semaines. La directrice du parti Janice Harrington dit que les membres savent combien ce vote est important.

C'est un moment historique pour le Parti progressiste-conservateur et ils sont impatients de participer à ce vote.

Une citation de : Janice Harrington, directrice du Parti progressiste-conservateur

Le PC n’a besoin que d'une majorité simple de 50 % plus un de ses membres pour valider la fusion.

Le test est plus rigoureux au Wildrose, car il faut l'approbation de 75 % des membres.

Les deux partis ont encouragé les Albertains à acheter des cartes de membres dans chaque parti pour pouvoir voter deux fois.

Le président du Wildrose Jeff Callaway indique que son parti a également vu une augmentation « importante » des nouveaux membres, alors que la date d'adhésion au parti était fixée à minuit samedi. Jeff Callaway précise que plus de 40 000 personnes sont maintenant membres du Wildrose, soit près du double du nombre de personnes que le parti compte habituellement.

« Je pense que cela reflète bien l'intérêt des gens à s'impliquer dans le processus politique de l'Alberta », a-t-il déclaré.

Les partis ont conclu une entente provisoire le 18 mai. Si l'accord va de l'avant, un nouveau chef du parti issu de la fusion sera choisi le 28 octobre.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !