•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les édifices commerciaux, nouveau pied-à-terre des punaises de lit

On en compte trois, en gros plan.

Des punaises de lit

Photo : Radio-Canada / Archives

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2017 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Faut-il s'attendre à une propagation des punaises de lit en Alberta cet été? Un service d'extermination note une hausse des appels, notamment pour les édifices commerciaux, de plus en plus en proie à des invasions.

Un texte d’Amaury Paul

Inhérentes à la chaleur estivale, les punaises de lit peuvent vite devenir un cauchemar lorsqu’une infestation survient dans son logement.

Il apparaît pour autant qu’elles privilégient de plus en plus les immeubles commerciaux pour passer la saison, explique Jay Harlow, fondateur d’une entreprise d’extermination d'Edmonton, qui note une hausse des appels cet été d’environ 30 % pour traiter les espaces commerciaux. Ceux-ci représentent un endroit idéal : « elles y trouvent de l’air frais et climatisé », poursuit-il.

Pour Jay Harlow, ce revirement s’explique par la conception des sièges dans les espaces publics, qui a passablement évolué depuis une quarantaine d’années. Ces sièges sont devenus plus modernes, et donc plus « confortables et mous », contrairement aux structures plus rigides des années 1960 et 1970, explique-t-il.

De fait, les punaises y trouvent un milieu parfait pour s’y installer, ces sièges leur permettant « de sécréter des enzymes », et ainsi fonder un foyer, contrairement aux bancs à l'extérieur, poursuit Jay Harlow.

L’expert cite ainsi les salles d’attente ou les fauteuils et sièges dans les entrées des centres d’achat comme étant des lieux propices à leur développement.

Pour autant, les punaises restent généralement dans un état somnolant. C’est seulement en restant assis de 15 à 20 minutes qu’elles se réveillent. « Ce n’est pas comme si vous vous asseyez et qu’elles vous sautaient dessus » dans l’immédiat, assure-t-il.

Ce nouvel habitat crée toutefois des incompréhensions. « Les gens ne sont pas nécessairement au courant que ce genre de choses peut arriver » au travail ou dans un centre d’achat ou de services, explique Jay Harlow, pour qui « les punaises de lit sont associées à ceux qui gagnent peu d’argent ».

Le ministère des Infrastructures à Edmonton a même dû faire l’objet d’une inspection ces derniers jours après une infestation.

Afin d’éviter les mauvaises surprises, Jay Harlow recommande de passer une lingette antiseptique pour nettoyer le siège sur lequel vous comptez vous asseoir. « Ça coûte moins cher que de m’appeler », conclut-il.

Le saviez-vous?

  • Les punaises sont surtout transportées dans les valises ou les sacs à main, et par les vêtements, les meubles et particulièrement les matelas. Bien qu'elles ne peuvent ni sauter ni voler, elles marchent très vite et s'accrochent aux vêtements. Elles peuvent aussi se propager d'un logement à un autre.
  • Les vêtements et les meubles d'occasion, surtout les matelas et les fauteuils, peuvent abriter des punaises, qui risquent ainsi de s'introduire dans votre logement. Évitez de ramasser des objets trouvés à l'extérieur ou dans les ordures. Ils peuvent être infestés.
  • Les punaises peuvent se mettre en sommeil pendant une longue période, sans manger, si elles se sentent menacées. Elles peuvent aussi vivre dans un logement vide un bon moment et refaire surface.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !