•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des minipotagers urbains poussent à Rimouski

Les commerçants se chargeront d'arroser les bacs de comestibles.

Les commerçants se chargeront d'arroser les bacs de comestibles.

Photo : Radio-Canada / Laurence Gallant

Radio-Canada

De petits jardins ont germé dans les derniers jours au centre-ville de Rimouski. Le groupe des Incroyables comestibles a installé huit bacs de plants de légumes et de fines herbes. Leur but : rendre accessibles des produits frais gratuitement et cultiver le sentiment d'appartenance de la communauté.

Un reportage de Laurence Gallant

Tomates, bettes à carde, fines herbes, aubergines, poivrons et fleurs comestibles se sont installés dans certains coins du centre-ville. Certains sont déjà prêts à être cueillis par quiconque en aurait envie.

Le projet des Incroyables comestibles, né en Angleterre, connaît déjà un grand succès dans un bon nombre de grandes villes dans le monde. L’objectif est de créer un mouvement participatif citoyen, et d'offrir, à même des jardins, des aliments frais gratuitement à la population.

C'est beaucoup des valeurs de solidarité, de partage, de valoriser le tissu social de la communauté.

Cécily Tudeau, membre des Incroyables comestibles
Des membres des Incroyables comestibles installent des plants dans les bacs.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Des membres des Incroyables comestibles installent des plants dans les bacs

Photo : Radio-Canada / Laurence Gallant

Le comité fait aussi appel à la contribution des particuliers qui seraient intéressés à rendre accessible à la communauté une partie de leur potager ou de leurs plates-bandes, pour y faire de l'agriculture urbaine.

« [L’idée est] que les gens puissent se l'approprier en travaillant, en mettant la main à la pâte, en venant planter ou désherber avec les gens. Donc c'est très communautaire », ajoute Cécily Tudeau.

De son côté, Rachel Germain-Paquette, qui habite Rimouski depuis deux ans, explique que le comité citoyen Rimouski en transition ainsi que le documentaire Demain ont été un élément déclencheur pour elle. L’organisation et le film ont en commun leur volonté de trouver des solutions et des inspirations pour que chaque individu puisse réaliser des gestes concrets afin d'améliorer sa communauté.

C’est d’ailleurs quand Rimouski en transition a mis en place un comité sur l’agriculture urbaine que l’idée a germé de faire renaître le projet des Incroyables comestibles, qui avait connu un premier élan en 2013.

Les membres des Incroyables comestibles mettent la main à la pâte pour installer les minipotagers.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Les membres des Incroyables comestibles mettent la main à la pâte pour installer les mini-potagers

Photo : Radio-Canada

Accueil enthousiaste

Les commerçants de Rimouski sont nombreux à accueillir avec enthousiasme l'arrivée de ces petits potagers sous forme de bacs en bois. C’est eux qui seront chargés d'arroser les potagers.

Tout de suite, j'ai dit oui. Il devrait y avoir plus de belles initiatives comme ça. C'est gratuit, c'est pour tout le monde. On s'implique comme on peut. C'est vraiment génial.

Marie-Josée Pineault, propriétaire de la boutique Chez Georges-Émile

D'après les membres des Incroyables comestibles, les commerces volontaires étaient trop nombreux pour le nombre de bacs offerts par la Ville de Rimouski.

Un minipotager au centre-ville de RimouskiAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Les bacs des Incroyables Comestibles piquent la curiosité des passants.

Photo : Radio-Canada / Laurence Gallant

À la chocolaterie Aux bienfaits, le copropriétaire affirme que dès la première journée, ses collègues et lui devaient répondre aux questions des curieux qui s’arrêtaient devant le bac situé près de la chocolaterie.

Ça a piqué une curiosité, de voir les bacs dans le coin. Je peux dire que ça fait comme une graine qu’on plante, pis ça va pousser!

Alain Beaulieu, copropriétaire de la Chocolaterie aux bienfaits

Les Incroyables comestibles de Rimouski ont aussi bénéficié du soutien de plusieurs pépinières et entreprises de jardinage locales pour obtenir des plants de légumes et des fines herbes.

Mini-potager à RimouskiAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Les huit bacs sont dispersés sur l'avenue de la Cathédrale et les rues Saint-Germain et Évêché

Photo : Radio-Canada / Laurence Gallant

Bas-Saint-Laurent

Jardinage