•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les Néo-Brunswickoises ont accès gratuitement à la pilule abortive

Des boîtes de médicaments dans un entrepôt

Des boîtes de Mifegymiso

Photo : Courtoisie Celopharma

Radio-Canada

Le ministre de la Santé Victor Boudreau a annoncé que les Néo-Brunswickoises ont accès gratuitement au Mifegymiso couramment appelé la pilule abortive dès maintenant.

Il existe deux types d’avortement au Canada : l’avortement chirurgical et l’avortement médical. L’avortement médical utilise des médicaments (une combinaison de pilules) pour interrompre une grossesse 49 jours après la conception au lieu de la chirurgie.

Le médicament a été approuvé par Santé Canada en 2015, mais tarde à être prescrit au Nouveau-Brunswick. L'accès au médicament est encore limité par le petit nombre de médecins de la province qui ont suivi la formation nécessaire pour le prescrire.

Le médicament ne peut être obtenu qu'avec une prescription d'un médecin qui a complété la formation de six heures requise pour le prescrire.

À la fin du mois de février, seulement 14 médecins au Nouveau-Brunswick s'étaient inscrits à la formation requise, selon la Société des obstétriciens et gynécologues du Canada.

Une première au Canada

Près de trente ans après la décriminalisation de l’avortement au Canada, le ministre de la Santé, Victor Boudreau a déclaré par communiqué : « Nous sommes fiers que le Nouveau-Brunswick soit la première province canadienne à créer un programme d’accès universel au Mifegymiso. »

Le prix de la pilule abortive se chiffre pour le moment à environ 300 $ au Nouveau-Brunswick.

Nouveau-Brunswick

Santé