•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le maire de Lakeshore en a assez des éoliennes

Une éolienne dans un ciel dégagé

Une éolienne dans un ciel dégagé

Photo : Radio-Canada / Nicolas Steinbach

Radio-Canada

Un parc de 40 éoliennes est en construction dans la municipalité de Lakeshore ; le projet avait été refusé par le conseil municipal, puis imposé par la province.

Le transport des gigantesques lames d’éoliennes, mesurant 55 mètres de long et pesant plusieurs tonnes, sera effectué sous escorte de la police provinciale.

Chaque expédition paralysera la circulation sur plusieurs routes de Lakeshore au cours des deux prochains mois, au rythme d’au moins cinq envois par semaine.

Un accueil mitigé

S’il reconnaît les aspects positifs du projet, Tom Bain, maire de Lakeshore, ne cache pas son raz-le-bol des éoliennes construites sur son territoire.

Nous en avons 109 déjà, c’est assez. Chaque fois, elles se rapprochent un peu plus des zones résidentielles.

Tom Bain, maire de Lakeshore

Le conseil municipal s’était d’ailleurs prononcé contre le nouveau parc énergétique. Mais la province avait renversé la décision pour donner la permission au consortium derrière le projet de procéder aux négociations avec les propriétaires des terrains.

Nous n’avons plus notre mot à dire apparemment.

Tom Bain, maire de Lakeshore

Des aspects positifs

Le maire concède que les agriculteurs qui cèdent un coin de leur terre pour l’exploitation d’une éolienne sont plutôt heureux, puisqu’ils reçoivent chacun entre 8 000 et 12 000 $ par année en retour.

Tom Bain salue également le fait que de nombreux emplois ont été créés pour la phase de construction. Environ 200 emplois ont été créés pour la durée de la phase de construction.

De plus, la ville de Lakeshore sera désormais plus riche de 200 000 $ par année en taxes foncières.

Mais puisqu’il dit devoir se battre de plus en plus pour garder les éoliennes éloignées des résidences et de la berge du lac Sainte-Claire, il espère tout de même que celles-ci « seront les dernières ».

Le projet Belle River Wind, propriété de Samsung Renewable Energy et Pattern Energy Group LP, est construit entre la route de comté 42 et l’autoroute 401, dans la communauté Belle River de Lakeshore.

Le parc de 40 éoliennes doit entrer en fonction à l’automne, et produire suffisamment d’électricité pour alimenter plus de 35 000 ménages.

Windsor

Environnement