•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

De nouvelles rues partagées dans Saint-Jean-Baptiste?

La rue Sainte-Claire est une rue «partagée» depuis 2013.

La rue Sainte-Claire est une rue «partagée» depuis 2013.

Photo : Radio-Canada / Jean-François Nadeau

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2017 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

À l'approche des élections municipales, le Comité populaire Saint-Jean-Baptiste réclame trois nouvelles rues « partagées » dans le quartier de Québec. L'organisme citoyen souhaite que les rues des Zouaves, du Marché-Berthelot et de La Chevrotière soient aménagées afin que les piétons aient autant de droits que les automobilistes.

Une demande a été formulée en ce sens à la Ville de Québec il y a plus d'un an, mais elle est restée sans réponse. Le comité a donc lancé une campagne d'affichage cette semaine.

L'objectif de ces rues « partagées » est de favoriser la cohabitation entre les automobilistes, les piétons et les cyclistes.

« C'est déjà des rues où on a fait des études de circulation. La rue des Zouaves, entre autres, est une rue où la plupart des gens […] marchent au coeur de la chaussée », explique Marie-Ève Duchesne, porte-parole du Comité populaire Saint-Jean-Baptiste.


Les rues du Marché-Berthelot, des Zouaves et De La Chevrotière deviendront des rues partagées.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Les rues du Marché-Berthelot, des Zouaves et De La Chevrotière deviendrons des rues partagées.

Photo : Radio-Canada / Mapbox, OpenStreetMap

La Ville de Québec compte déjà la première rue partagée de la province, la rue Sainte-Claire, dans le quartier Saint-Jean-Baptiste (Nouvelle fenêtre).

Les gens sont courtois. Les automobilistes sont courtois. Ils le savent que c'est partagé.

Une citation de : Marie-Ève Duchesne, porte-parole du Comité populaire Saint-Jean-Baptiste

La limite de vitesse a été réduite à 20 km/h, les trottoirs ont été abaissés et les bordures de la rue ont été verdies.

« On a l'impression d'entrer dans une cour intérieure. On a l'impression d'embarquer dans une rue plus conviviale. »

Le comité a ciblé ces trois rues puisqu’elles permettent, à l’instar de la rue Sainte-Claire, de relier l'ascenseur du Faubourg aux plaines d'Abraham.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !