•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Après le mont Royal, Montréal aura sa réplique miniature, le Mont Réel

Le Mont Réel est érigé sur le terrain de l'ancienne gare de triage à Outremont

Le Mont Réel est érigé sur le terrain de l'ancienne gare de triage à Outremont

Photo : Goethe-Institut Montréal

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2017 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Un collectif d'architectes, de designers et d'artistes inaugurera dans quelques jours le Mont Réel, une construction collective éphémère inspirée du mont Royal et installée sur le terrain de l'ancienne gare de triage à Outremont, où sera érigé le nouveau Complexe des sciences de l'Université Montréal.

Un texte de Félix-Antoine Viens

L'idée est celle du collectif allemand ConstructLab. À l'invitation du Goethe-Institut et du consulat général de France à Québec, le groupe, qui réunit des Français, des Allemands et des Québécois, travaille présentement à construire la structure octogonale de bois, qui fera près de 5 mètres et dont le diamètre atteindra 16 mètres.

Escaliers, paliers et passerelles permettront aux visiteurs de gravir le Mont Réel et une brèche leur donnera la possibilité de pénétrer à l'intérieur de la structure, les protégeant des intempéries. Des concerts, des pièces de théâtre, des projections de films et divers ateliers collaboratifs y seront offerts gratuitement.

Concerts, pièces de théâtre, projections de films et ateliers collaboratifs seront offerts au Mont RéelAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

La structure du Mont Réel, à Montréal

Photo : Goethe-Institut Montréal

L'objectif premier de cette initiative est de réunir les gens du quartier dans cet espace situé au carrefour d'Outremont, du Mile-Ex et de Parc-Extension.

À Montréal, « on va à la montagne »

Alexander Römer, fondateur de ConstructLab, a obtenu carte blanche du Goethe-Institut. Architecte et charpentier, le Berlinois a voulu recréer l'esprit du mont Royal et le rôle que joue la montagne dans la vie des Montréalais.

« En nous promenant à Montréal et en discutant avec les gens, tout le monde nous disait : "On va à la montagne à Montréal." C'est un symbole très fort pour la ville. C'est un endroit pour faire des activités, c'est là que les gens ont souvent leur premier baiser et, en même temps, il y a un grand cimetière. On trouvait ça curieux. »

— Une citation de  Alexander Römer
Des collaborateurs au projet Mont Réel à MontréalAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Des collaborateurs au projet Mont Réel à Montréal

Photo : ConstructLab

ConstructLab souhaitait au départ bâtir plusieurs sommets, à l'image du mont Royal, mais la complexité de l'ouvrage a convaincus les créateurs d'opter pour un sommet unique.

La construction aura nécessité trois semaines de travail. L'organisme Cecobois (Centre d'expertise sur la construction commerciale en bois) a coordonné la fourniture de la matière première et a prodigué de judicieux conseils aux artisans sur la construction d'une structure en bois adaptée au climat québécois. Plusieurs compagnies québécoises spécialisées dans les produits et la construction en bois se sont mobilisés pour fournir le bois.

Des collaborateurs au projet Mont Réel, à MontréalAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Des collaborateurs au projet Mont Réel, à Montréal

Photo : ConstructLab

Alexander Römer espère que le Mont Réel vivra quelques années et, surtout, qu'il sera adopté par les Montréalais et qu'il deviendra un lieu de rencontre.

« Les artistes locaux pourront l'utiliser et y créer leur propre scène. Il y a également une faille qui permet d'y entrer. Trente ou 40 personnes peuvent s'y réunir. »

Après Montréal, Genk

ConstructLab travaille en parallèle à la construction d'une immense arche dans la ville belge de Genk. La structure, cette fois résidentielle, comprendra 20 chambres, 1 cuisine et des salles de bains.

La structure The Arch, à Genk, en BelgiqueAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

La structure « The Arch , à Genk en Belgique

Photo : ConstructLab

Sur place, dans un atelier servant de laboratoire, une équipe s'active à développer un nouveau matériau fait de plastique recyclé, qui recouvrera la structure. Les montants de bois seront ensuite retirés pour laisser place à une arche en plastique.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !