•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

548 personnes ont reçu l’aide médicale à mourir en Ontario

La loi fédérale sur l'aide médicale à mourir est entrée en vigueur en juin 2016.
La loi fédérale sur l'aide médicale à mourir est entrée en vigueur en juin 2016. Photo: ISTOCK

Des statistiques révélées par le bureau du coroner en chef de l'Ontario brossent le portrait des patients qui ont demandé l'aide médicale à mourir depuis sa légalisation par Ottawa en juin 2016.

La plus jeune personne ayant demandé l’aide médicale à mourir en Ontario au cours de l’année avait 27 ans.

La plus âgée avait quant à elle 101 ans.

Les dernières données du coroner permettent aussi d’y voir plus clair quant aux profils des personnes qui ont sollicité l'aide d'un médecin pour mettre fin à leurs jours au cours de la dernière année.

Selon ces statistiques, 548 personnes avaient reçu l’aide médicale à mourir en date du 30 juin 2017.

Dans tous les cas sauf un, la substance létale a été administrée par un médecin. Dans un seul cas, c'est le patient lui-même qui s'est injecté la substance.

Parmi ces personnes, 259 étaient des femmes et 289 étaient des hommes.

Leur âge moyen était de 73 ans.

Les statistiques révèlent par ailleurs que dans la majorité des cas ce sont des problèmes de santé qui ont poussé ces personnes à demander l'aide médicale à mourir. La plupart des décès ont eu lieu à l'hôpital, les morts à domicile arrivant en deuxième place.

Problèmes de santé :

  • Cancer : 360
  • Sclérose latérale amyotrophique : 40
  • Décès liés à des problèmes neurologiques : 44
  • Problèmes cardiovasculaires ou respiratoires : 63
  • Autres raisons : 41

Lieu du décès :

  • Hôpital : 303
  • Maison : 195
  • Centre de soins de longue durée : 33
  • Résidence pour personnes âgées : 17

Windsor

Santé