•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les papillons de la tordeuse des bourgeons de l’épinette amorcent leur migration

La tordeuse des bourgeons de l'épinette
La migration des papillons de la tordeuse des bourgeons de l'épinette est commencée. Photo: Ressources naturelles Canada
Radio-Canada

La migration des papillons de la tordeuse du bourgeon de l'épinette est sur le point de commencer au Saguenay-Lac-Saint-Jean, selon Ressources naturelles Canada.

Une carte produite par le ministère évalue que les papillons prendront leur envol à compter du 6 juillet jusqu’au 16 août dans la région.

Les petits papillons grisâtres peuvent déjà être observés dans les cours ou autour des lampadaires, le soir.

« Dans la journée qui va suivre l’accouplement, ils vont pondre une cinquantaine ou une centaine d’oeufs à peu près, et ensuite ils vont être prêts à migrer, explique le chercheur Jacques Régnière, de Ressources naturelles Canada. Étant donné que c’est un papillon nocturne, ça vole le soir à la brunante. Dès que les conditions de température et de vent sont suffisamment favorables, ils vont tous migrer en même temps. »

Les chercheurs croient qu’il n’y a pas de migration des papillons quand la tordeuse du bourgeon de l’épinette est peu présente.

« Lorsque les populations sont épidémiques et qu’il y a du dommage qui se fait sur le feuillage, lorsque les papillons émergent, ils n’ont pas envie de pondre tous leurs oeufs à cet endroit-là, ils vont en pondre seulement une partie et vont quitter après », explique M. Régnière.

Le nombre d'hectares touchés par la tordeuse des bourgeons de l'épinette a triplé de 2012 à 2016 au Saguenay-Lac-Saint-Jean d'après les plus récentes données du ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs.

L’épandage d’insecticides pour juguler l’épidémie de tordeuse du bourgeon de l’épinette a pris fin il y a deux semaines dans la région.

Saguenay–Lac-St-Jean

Environnement