•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un groupe de restaurateurs bannit les pailles

Des pailles multicolores

Photo : iStock

Radio-Canada

Des restaurants participants à l'initiative « Juillet sans plastique » cessent de distribuer systématiquement des pailles aux clients. Le but est de sensibiliser la population à la surconsommation de plastique.

Si un client désire une paille dans l'un de ces commerces manitobains, il devra la demander. Pour eux, c’est une manière d’engager la discussion et de sensibiliser les gens.

Nous expliquons aux clients pourquoi nous n'offrons pas automatiquement des pailles [...] Ceux-ci semblent ouverts à l’initiative […] et s'ils en veulent tout de même, nous en offrons une biodégradable.

Katrina Dupuis, Bouchée Boucher

Teresa Looy, coordinatrice des programmes de compostage au Centre d’action vert du Manitoba, soutient que le fait de demander une paille peut servir à éveiller les consciences : « On ne tombe pas aveuglément dans de mauvaises habitudes. »

Elle souhaite que « Juillet sans plastique » change les habitudes de consommation.

Pourquoi la paille?

Les pailles font partie des objets en plastique à usage unique les plus consommés, tout comme les capsules à café, les bouteilles d’eau et les sacs de plastique. Ce sont tous des objets qui ont un cycle de production et d’utilisation court, mais un cycle de décomposition très long.

Un sac plastique, c’est moins d’une seconde de production. C’est à peu près 20 minutes d’utilisation [...] mais une fois dans la nature, ça peut prendre jusqu’à 400 ans pour se décomposer.

Zoé Clin, bénévole pour Greenpeace

« Juillet sans plastique » est lancé au Manitoba par les organismes Greenpeace et Plastic Free Peg. L’initiative vise à démontrer à quel point la population est dépendante du plastique.

Avec les informations de Denis-Michel Thibeault

Manitoba

Consommation