•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Stanley Vollant prépare des ambassadeurs pour son Chemin des rêves

Stanley Vollant sur le plateau de Tout le monde en parle
Stanley Vollant Photo: Kartine Dufour
Radio-Canada

Le médecin innu Stanley Vollant reprend le bâton du pèlerin pour faire la promotion de l'harmonie entre les peuples et les cultures. Son projet, Puamuna Meshkenu, le Chemin des rêves, en langue innue, obtient un sérieux coup de pouce avec 300 000 $ du gouvernement du Québec.

Un texte de Louis Garneau

Stanley Vollant a constaté que le message véhiculé avec Innu Meshkenau, l'homme en marche, avait besoin d'être répété. Il désire que les Autochtones prennent en main le développement de tout leur potentiel mental, spirituel, physique et émotionnel.

« Ce que je veux faire, c'est des marches dans les communautés, mobiliser les communautés dans des marches annuelles, promouvoir l'identité culturelle, les saines habitudes de vie, un environnement favorable et aussi la réconciliation entre autochtones et non-autochtones. »

Il dit avoir été montré du doigt parce qu'il marchait au lieu d'utiliser une voiture ou une motoneige. Le médecin souhaite parvenir à un effet contraire.

Je me dis, ça n'a pas de bon sens, j'aimerais que l'effet contraire arrive un jour, qu'on pointe du doigt la personne qui ne bouge pas. Parce qu'il n'y a aucune raison de ne pas marcher.

Dr Stanley Vollant
Stanley Vollant marche avec des enfantsStanley Vollant marche en compagnie d'un groupe d'enfants Photo : Gracieuseté / Productions Nova Média

Une marche est prévue le 7 octobre prochain à Montréal et une autre en simultané à Mashteuiatsh. L'année prochaine, d'autres communautés autochtones pourraient refaire cette marche, les jeunes avec les aînés.

« Les gens en chaise roulante peuvent se faire pousser, les bébés sont en poussette, donc une réconciliation entre les générations. » Il souhaite multiplier les occasions de rencontre avec des non-autochtones pour apprendre à se connaître, de façon positive et sans préjugé.

J'amène des gens qui vont être des remplaçants. Parce qu'un jour mon bâton de mes rêves, j'aimerais le passer à un autre jeune qui amènera ce message-là de croire à ses rêves, de réaliser son potentiel et de se réconcilier.

Dr Stanley Vollant
Le Dr Stanley Vollant s'adresse aux élèves du Centre d'éducation des adultes de la Commission scolaire Chemin-du-Roy.Stanley Vollant en conférence à Trois-Rivières. Photo : Radio-Canada/François Genest

Selon le marcheur, les Inuits comme les Micmacs du Québec réclament une présence, une main tendue, un message d'espoir.

Il se tourne vers Ottawa et les corporations privées afin d'accroître le financement disponible pour réaliser Puamuna Meshkenu, le Chemin des rêves.

Côte-Nord

Autochtones