•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

En panne depuis samedi, le F.-A.-Gauthier est à l'examen

La chambre des machines du F.-A.-Gauthier
La chambre des machines du F.-A.-Gauthier Photo: Radio-Canada
Radio-Canada

L'évaluation mécanique du navire F.-A.-Gauthier devrait être terminée d'ici la fin de la journée de lundi, selon la Société des traversiers du Québec (STQ). Le traversier, qui assure la navette entre Matane, Baie-Comeau et Godbout, est à quai depuis samedi soir en raison d'un bris électrique. Toutes les traversées sont annulées jusqu'à nouvel ordre.

Un texte de Geneviève Génier Carrier, avec la collaboration de Brigitte Dubé

Selon la porte-parole de la STQ, Maryse Brodeur, il est trop tôt pour avancer une quelconque hypothèse. Elle précise que ce type de problème n'était jamais survenu avant.

On maîtrise bien les différentes composantes de ce navire très complexe. Des incidents comme celui qu’on vient de vivre demeurent des événements très isolés et tous les efforts sont mis pour régler la situation. Donc, honnêtement, je pense qu’il n’y a pas lieu de s’inquiéter.

Maryse Brodeur, porte-parole de la STQ

Des discussions doivent avoir lieu avec la compagnie General Electric et un autre fournisseur.

La chambre des machines du F.-A.-GauthierLa chambre des machines du F.-A.-Gauthier Photo : Radio-Canada / Geneviève Génier Carrier

« Ce sont des problèmes qui doivent être réglés par des personnes qui connaissent très bien des domaines précis de la propulsion et de l'électricité », ajoute pour sa part le capitaine du F.-A.-Gauthier, Guillaume Lelièvre Saint-Pierre. « Alors, ce n'est pas avec notre équipe à bord que nous pouvons faire ça. Il faut faire affaire avec des équipes externes. »

Une fois la situation revenue à la normale, l'équipage devra obtenir l'aval de Transports Canada avant de reprendre le service. La Société des traversiers n'est donc pas en mesure pour le moment de dire quand les traversées reprendront entre les deux rives.

En attendant, les plaisanciers et les travailleurs qui désirent se rendre sur la Côte-Nord à partir de Matane devront être patients ou encore changer d'itinéraire.

Je travaille à Port-Cartier, [alors] si je n'ai pas de traversier, il va falloir que je fasse le tour par Québec, je n'ai pas le choix.

Un travailleur

Des touristes sont également forcés de revoir leurs plans.

Traversée interrompue samedi

Le F.-A.-GauthierLe F.-A.-Gauthier Photo : Radio-Canada

Samedi, vers 14 h 15, l'équipage a dû ancrer le navire à un mille au large de la côte, une dizaine de minutes après avoir quitté le port de Matane en direction de Baie-Comeau, en raison d'une avarie des moteurs et d'un manque de courant généralisé.

Deux cent deux passagers et 44 membres de l'équipage étaient à bord. L'attente a duré six heures.

Guillaume Lelièvre St-Pierre, capitaine du F.-A.-GauthierGuillaume Lelièvre St-Pierre, capitaine du F.-A.-Gauthier Photo : Radio-Canada / Geneviève Génier Carrier

« Tout le monde est resté en sécurité, mentionne le capitaine du F.-A.-Gauthier. On a fait de notre mieux pour [accommoder les passagers] comme on le pouvait. Côté opérations, on a mis tout en oeuvre pour redémarrer le navire. »

Le navire a pu regagner le quai vers 20 h 20, grâce aux efforts de l'équipage pour remettre en fonction le système électrique et permettre l'utilisation du système de propulsion à puissance réduite.

Un autre problème

Rappelons qu'un autre problème affecte le traversier depuis quelques semaines : celui du cylindre de la passerelle de la porte avant, qui force les conducteurs de poids lourds à embarquer en marche arrière.

Selon la porte-parole de la Société des traversiers (STQ), Maryse Brodeur, un défaut est apparu lors d’une manipulation le 21 mai et la STQ a dû cesser l’utilisation de ces cylindres.

Le navire, qui aura deux ans le 13 juillet, n'est maintenant plus couvert par la garantie du fabricant.

Est du Québec

Transports