•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Découvrir l'autre côté de la Côte-Nord

Des touristes s'approche du fleuve Saint-Laurent au Cap-de-Bon-désir à Grandes-Bergeronnes, l'endroit est privilégié pour l'observation des baleines
Des touristes au Cap-de-Bon-désir à Grandes-Bergeronnes, endroit privilégié pour l'observation des baleines Photo: Radio-Canada / Marlène Joseph-Blais
Radio-Canada

Tadoussac accueille environ 300 000 visiteurs chaque année. Combien d'entre eux décident de poursuivre leur route sur la Côte-Nord après s'être arrêtés dans la baie? Trop peu, selon l'association touristique de la région, qui tente depuis plusieurs années de les attirer vers l'est.

À l'occasion du 150e anniversaire de la Confédération, l'entrée est gratuite au Centre d'interprétation et d'observation de Cap-de-bon-Désir, comme dans tous les parcs nationaux du pays. C'est une raison de plus pour aller faire un tour au coeur du Parc marin du Saguenay-Saint-Laurent.

À 30 kilomètres de Tadoussac, le Centre d'interprétation et d'observation est un incontournable pour l'observation des mammifères marins.

Pourtant, le parc reçoit 10 fois moins de touristes qu'à Tadoussac.

D'abord, les gens viennent ici pour voir les baleines. Ils ont entendu dire que c'était un endroit exceptionnel pour voir les baleines et c'est vrai.

Valérie Busque, chef d'équipe du service aux visiteurs à Parcs Canada
Valérie Busque, chef d'équipe, service aux visiteurs à Parcs Canada, au micro de Radio-CanadaValérie Busque, chef d'équipe, service aux visiteurs à Parcs Canada Photo : Radio-Canada / Marlène Joseph-Blais

Au Centre d'interprétation et d'observation de Cap-de-bon-Désir, installés sur les rochers, les visiteurs se retrouvent à quelques mètres des baleines.

« On en voit tous les jours [...] et elles ne sont pas affectées par la météo [...] Ça ne change rien pour les baleines, puisqu'elles ont besoin de faire surface pour respirer », explique Valérie Busque.

Une baleine au large du Cap-de-Bon-DésirUne baleine au large du Cap-de-Bon-Désir Photo : Radio-Canada / Marlène Joseph-Blais

C'est un endroit exceptionnel, qui se trouve dans l'estuaire du Saint-Laurent et le fjord du Saguenay, où on a plusieurs espèces marines. On a compté au-dessus de 1000 espèces répertoriées dans le parc marin au fil des décennies de recherche.

Valérie Busque, chef d'équipe du service aux visiteurs à Parcs Canada

On y voit bien sûr les baleines, mais les guides interprètes du parc informent les visiteurs sur les marées, les animaux et la richesse du littoral.

Trois touristes assis sur une roche, regardent au large du fleuve Saint-Laurent, au Cap-de-Bon-Désir à Grandes-BergeronnesDes touristes regardent au large du fleuve Saint-Laurent, au Cap-de-Bon-Désir à Grandes-Bergeronnes Photo : Radio-Canada / Marlène Joseph-Blais

Ceux qui vivent l'expérience une fois se promettent de revenir un jour.

Ça faisait longtemps qu'on n'était pas venus, peut-être une dizaine d'années, donc on fait le tour. Les grands espaces, la mer, le fleuve, l'air pur, la forêt, l'immensité du paysage, c'est très beau.

Normand Villeneuve et Lucie Proulx, un couple de touristes de Québec
Normand Villeneuve et Lucie Proulx, un couple de touristes de QuébecNormand Villeneuve et Lucie Proulx, un couple de touristes de Québec Photo : Radio-Canada / Marlène Joseph-Blais

Tourisme Côte-Nord espère que les projets de vacances comme celui-ci se multiplient et que de plus en plus de visiteurs choisissent de découvrir la région en entier.

Côte-Nord

Tourisme