•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le FestiVoix démarre en lion

Il chante, avec sa guitare

Éric Lapointe

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2017 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Les deux têtes d'affiche de la première soirée du FestiVoix 2017 ont fait courir les foules, jeudi soir, à Trois-Rivières. Les spectacles de Louis-Jean Cormier et d'Éric Lapointe ont affiché complet, devant respectivement 4 000 et 17 000 spectateurs, estime l'organisation.

Un texte de Sarah Désilets-Rousseau

C’est un peu avant 22 h qu’Éric Lapointe a foulé la scène des voix populaires, au parc portuaire de Trois-Rivières.

Foule compacte.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le Festivoix estime le nombre de spectateurs à plus de 17 000, au spectacle d'Éric Lapointe

Photo : Radio-Canada

Il a d’abord chanté Priez!, puis a enchaîné plusieurs de ses succès, dont Marie-Stone, On finit par se quitter et 1500 miles, devant une foule compacte qui semblait conquise d’avance.

Guitares à la mainAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Éric Lapointe, accompagné de ses musiciens.

Photo : Radio-Canada / Sarah Désilets-Rousseau

Plus tôt cette semaine, le FestiVoix avait annoncé que les chaises seraient interdites à ce spectacle, en prévision d’une foule importante.

Louis-Jean Cormier envoûte la foule

Ils étaient plusieurs milliers de spectacteurs à s’être déplacés pour voir Louis-Jean Cormier, seul sur scène. Ce spectacle représentait un défi pour l’artiste, qui présentait une toute nouvelle formule de son spectacle solo.

Il chante, avec sa guitare, seul sur scène.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Louis-Jean Cormier, au Festivoix 2017

Photo : Radio-Canada

Trente-trois élèves de l’école primaire d’éducation internationale de Trois-Rivières ont accompagné Louis-Jean Cormier, pour sa chanson Si tu reviens. Un moment que les spectateurs ont apprécié.

 

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !