•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Préparations en vue d'un afflux de demandeurs d’asile au Manitoba

Une bâtisse vacante dans un village.

Cette ancienne résidence pour personnes âgées vacante à Gretna accueille les migrants illégaux qui traversent la frontière canado-américaine à la marche.

Photo : Radio-Canada / Rehannon Tkachuk

Radio-Canada

Bien que le nombre de migrants franchissant la frontière canado-américaine à pied ait baissé au cours du dernier mois, une agence manitobaine d'assistance aux réfugiés rassemble ses forces pour faire face à une possible recrudescence pendant la longue fin de semaine de la fête du Canada.

En mai, la Gendarmerie royale du Canada (GRC) a observé une diminution sensible du nombre de personnes interceptées au Manitoba après avoir passé à pied la frontière. La police rapporte avoir placé en détention préventive 106 migrants illégaux le mois dernier, comparativement à 146 migrants illégaux en avril, 170 en mars et 142 en février.

Directrice générale du portefeuille du logement social de Logement Manitoba, Carolyn Ryan explique qu’une convergence de plusieurs facteurs favoriserait un afflux de réfugiés des États-Unis vers le Canada ce week-end.

La Cour suprême des États-Unis a donné le feu vert à un décret qui interdit temporairement aux ressortissants de six pays musulmans d’entrer aux États-Unis, c’est la fin du ramadan et c’est la fin de l’année scolaire.

Carolyn Ryan, directrice générale, portefeuille du logement social, Logement Manitoba

« Mais nous croyons que nous sommes prêts. Nous l’espérons du moins », déclare-t-elle.

Un centre d’hébergement temporaire pour demandeurs d’asile à Gretna – une communauté mennonite de 550 personnes jouxtant la frontière américaine, à environ 120 km au sud de Winnipeg – a abrité un total de 132 personnes depuis qu’il a ouvert ses portes le 4 mai.

Mme Ryan affirme que les opérations se déroulent sans heurt et qu’actuellement, l’édifice est presque vide.

Les lits sont faits, les chambres sont propres et nous avons un personnel sur place. Nous pourrons donc nous mobiliser très vite à Gretna.

Carolyn Ryan, directrice générale, portefeuille du logement social, Logement Manitoba

Outre les dortoirs à Gretna, la directrice du logement social confirme qu’un refuge 24 heures sur 24, 7 jours sur 7 administré par l’Armée du Salut est prêt à accueillir des demandeurs d’asile à Winnipeg.

Manitoba

Nouveaux arrivants