•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le patrimoine culinaire acadien en vedette dans un nouveau livre

Un livre fermé sur une table

Le livre de recettes acadiennes de Simon Thibault est bien accueilli par la critique.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Les recettes acadiennes, principalement de la Nouvelle-Écosse, font l'objet d'un nouveau livre qui retient l'attention et s'attire des louanges.

L’ouvrage de Simon Thibault, originaire de Clare, en Nouvelle-Écosse, s’intitule Pantry and Palate.

Avant l'ère de l’Internet, les recettes familiales étaient souvent écrites à la main sur des bouts de papier et dans des cahiers.

Simon Thibault, qui habite maintenant à Halifax, en a rassemblé dans son livre, publié par la maison d'édition néo-écossaise Nimbus.

« Je suis maniaque des livres de cuisine. J'ai dépassé une centaine de livres de cuisine. Les livres de cuisine qui me marquent, qui m'inspirent et me séduisent, sont [ceux] qui discutent : c'est qui ce peuple? C'est quoi leur patrimoine? C'est quoi le patrimoine culturel et c'est quoi le patrimoine culinaire? », explique Simon Thibault.

Il s'agit donc de bien plus qu'un livre de cuisine, bien que les recettes soient au coeur de l'oeuvre.

« Les recettes viennent de cahiers que ma mère m'a passés. Ces cahiers, essentiellement, étaient un recueil de recettes de sa mère, de sa tante et de sa grand-mère », précise M. Thibault.

On y retrouve donc des recettes que peu de gens connaissent de nos jours, comme le fromage à la tête de cochon ou le boudin. Des classiques toujours préparés dans les cuisines acadiennes aujourd'hui, tels que le fricot ou les biscuits à la mélasse, y figurent aussi.

Trois galettes dans une poêle à frireAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Simon Thibault prépare des «Fring-Frang», un genre de galettes aux pommes de terre. La recette, qui comprend beaucoup de beurre, se trouve dans son livre.

Photo : Radio-Canada

Les recettes se font maintenant connaître ailleurs qu'en Acadie, grâce aux critiques positives parues dans divers médias au pays. Le quotidien Globe and Mail, par exemple, parle d'un beau livre qui a, comme l'un de ses ingrédients, une bonne dose de nostalgie familiale.

D’après un reportage de Paul Légère

Nouvelle-Écosse

Société