•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Aréna sur Kingsway : les premiers coups de patins ne sont pas pour tout de suite

Le promoteur Dario Zulich qui propose un mégacomplexe de divertissement et de sports sur le chemin Kingsway dans le Grand Sudbury.
La Ville a choisi d'aller de l'avant avec l'idée du promoteur Dario Zulich de construire un mégacomplexe de divertissement et de sports sur le chemin Kingsway dans le Grand Sudbury. Photo: Radio-Canada / Sophie Houle-Drapeau
Radio-Canada

Beaucoup de questions demeurent sans réponse quelques jours après la décision du conseil municipal du Grand Sudbury de choisir le chemin Kingsway comme futur emplacement du nouvel aréna. Radio-Canada tente d'éclaircir certains points.

Un texte de Natacha Lavigne

Le plan élaboré ci-dessous illustre quelques interrogations laissées en suspens.

Il se base sur les données fournies par le rapport de la firme PricewaterhouseCoopers (PWC) engagé par la Ville.

Le rapport complet provenant du site du Grand Sudbury (Nouvelle fenêtre)

 

Est-il garanti que le propriétaire du terrain tienne toutes ses promesses?

Y a-t-il un moyen de s’assurer que le vaste quartier de divertissements proposé par le promoteur Dario Zulich ne soit pas que de la poudre aux yeux? Non, si l'on en croit le rapport de PWC.

Mardi soir, le maire de Sudbury, Brian Bigger a fait une proposition d’amendements à ce sujet, mais elle a été rejetée à sept voix contre cinq par les conseillers.

La construction de l’aréna et du centre des congrès sera la responsabilité de la Ville. Quant au reste du développement -- casino, hôtels, restaurants, salle de spectacle, centre de sports motorisés, parc aquatique --, rien n’est encore garanti.

On peut lire dans le rapport que si les divers projets de Zulich ne se réalisent pas dans un certain délai, il s’est engagé à payer une pénalité financière annuelle de 250 000 $ à la Ville.

« C’était ma façon de montrer à la Ville que je suis dévoué non seulement à avoir un aréna, mais tous les autres éléments aussi », affirme le promoteur sudburois.

 

Il ajoute qu’il y a aussi beaucoup de parties prenantes dans cet imposant projet et que « chacun s’occupe de ses affaires ». L’homme de 54 ans se décrit comme le « maestro » et dit croire qu’il parviendra à faire « de l’excellente musique pour le Nord de l’Ontario ».

Le futur site ira-t-il à l’encontre des plans d’urbanisme?

Oui, affirme Pierre Fillion, professeur en urbanisme à l’Université de Waterloo, en faisant référence à des villes comme Ottawa et Windsor qui ont choisi de construire leur aréna en périphérie de la ville et qui regrettent maintenant cette décision.

« Au cours des dernières décennies, la tendance en Ontario a été de placer les arénas et les grands investissements du secteur public dans le centre-ville, afin de tenter de le réanimer », souligne-t-il.

Dario Zulich est persuadé que la situation sera tout autre à Sudbury, soutenant être à « 90 secondes du Costco ».

À qui appartient le terrain?

En entrevue à Radio-Canada, Dario Zulich a admis avoir vendu une partie du terrain à la Ville pour « vraiment pas cher », soit 10 $ selon lui.

La Ville n’a toutefois pas voulu commenter, affirmant que la « transaction immobilière est en cours ».

Et si les conseillers avaient plutôt choisi le centre-ville?

Le propriétaire dit n’y avoir jamais pensé. « J’envisageais uniquement l’idée que ça fonctionne. J’imagine que cela serait retourné sur la planche à dessin », avoue-t-il.

Au total, un peu plus de 120 acres sont disponibles pour les entrepreneurs intéressés. Monsieur Zulich explique que plusieurs options sont possibles pour son futur quartier de divertissements.

Il pourrait soit choisir de l’agrandir en construisant plus que ce qu’il a déjà proposé, soit en vendre certaines parties à d’autres promoteurs.

Quelle sera la durée des travaux?

Dario Zulich espère que les travaux commenceront au printemps prochain. Il faudra d’abord procéder à la préparation du terrain, qui devrait prendre au moins un an. Ensuite, l’équipe de True North Strong devra s’assurer d’obtenir l’accord du gouvernement fédéral pour construire sur ses terres.

Dans son rapport, PWC affirme que la fin des travaux de l’aréna et du centre des congrès est prévue pour 2021. Cela dit, le changement de zonage et le dépotoir à proximité pourraient compliquer les choses.

De son côté, la Ville affirme « travailler à faire avancer le projet ». La porte-parole, Kelli Sheppard a soutenu qu’il était encore « très tôt dans le processus » et que le Grand Sudbury allait tenir la population informée des développements dans le dossier.

Nord de l'Ontario

Société