•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le stress, la maladie mentale et le suicide touchent aussi les agriculteurs

Une récolte en Saskatchewan.
C'est une saison qui est difficile pour les agriculteurs, selon Todd Lewis, président de l'APAS Photo: Radio-Canada
Radio-Canada

L'Association des producteurs agricoles de la Saskatchewan (APAS) est préoccupée par le taux de suicide et de maladies mentales qui touchent les agriculteurs de la province. Elle pense que ce sujet devrait depuis longtemps être l'objet d'un débat.

Kim Keller, cofondatrice de l’Association des femmes en agriculture de la Saskatchewan, s’est sentie interpellée lorsqu’elle a été contactée par un professionnel de la santé, la fin de semaine dernière. Le professionnel cherchait des ressources pour venir en aide à une famille ayant perdu un être cher, qui s'était enlevé la vie.

La fermière de Gronlid a écrit sur son réseau Twitter qu’il était impératif d’offrir plus de soutien à la communauté agricole, parce que celle-ci n’est pas à l’abri du stress, des maladies mentales et du suicide.

Le stress des agriculteurs est vrai, le suicide est vrai.

Tweet de Kim Keller, une fermière de Gronlid

Le message de Kim Keller a été relayé plus d’une trentaine de fois et a reçu une centaine de “J’aime”.

Depuis la publication de son message, Mme Keller dit recevoir de nombreux messages, textes et appels de personnes qui ont vécu des situations semblables. « Tout cela me prouve que l’industrie dans laquelle nous sommes est prête à affronter de front la question », indique-t-elle.

Ligne d'urgence pour fermiers en détresse : 1 800 667-4442

  • 24 heures sur 24, 7 jours sur 7
  • Appels confidentiels, gratuits, sans identification téléphonique

Le premier ministre de la province, Brad Wall, lui a par ailleurs demandé de bien vouloir rencontrer le ministère de l’Agriculture pour discuter de ces problèmes.

Todd Lewis, président de l'Association des producteurs agricoles de la Saskatchewan, reconnaît qu’il est important de parler de ces problèmes. Selon lui, les fermiers subissent beaucoup de pression.

Pour certains agriculteurs, c’est la première fois qu’ils vivent une sécheresse ou une mauvaise récolte. C’est une saison qui est difficile.

Todd Lewis, président de APAS

M. Lewis assure que l'APAS travaille pour se pencher sur les problèmes de maladies mentales et de suicide lors de sa prochaine rencontre, afin d’ajuster le soutien nécessaire aux agriculteurs.

Avec les informations de La Presse canadienne

Saskatchewan

Agro-industrie