•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Sur l'immense chantier de la Chambre des communes et du Sénat

La cour actuelle de l'édifice de l'Ouest en plein travaux.
La cour actuelle de l'édifice de l'Ouest en transformation pour devenir la Chambre des communes provisoire. Photo: Radio-Canada / Benoit Roussel

Les travaux sont immenses et la métamorphose sera totale. Sur la colline du Parlement, plus de 500 employés s'affairent à transformer l'édifice de l'Ouest pour accueillir les députés fédéraux en vue de la rentrée parlementaire 2018. En face du Château Laurier, l'ancienne gare centrale Union abritera provisoirement les sénateurs.

Un texte d'Agnès Chapsal


Construite sur une cour

Les quatre murs que forme la cour deviendront au fil des travaux les quatre murs intérieurs du bâtiment.Les quatre murs que forme la cour deviendront au fil des travaux les quatre murs intérieurs du bâtiment. Photo : Radio-Canada / Benoit Roussel

La Chambre des communes provisoire où siégeront les 338 députés pendant 10 ans, le temps que l'édifice du Parlement soit restauré, se situe dans la cour actuelle de l'édifice de l'Ouest.

Les quatre murs que forme la cour deviendront au fil des travaux les quatre murs intérieurs du bâtiment.

« On est dans une cour extérieure qui a été emmurée », a expliqué le directeur général de la Cité parlementaire, Thierry Montpetit, en entrevue avec l'animateur de l'émission Les Matins d'ici, Philippe Marcoux.

Les quatre murs de l'édifice existant deviennent l'édifice de la Chambre des communes.

Thierry Montpetit, directeur général de la Cité parlementaire

Pour agrandir l'espace, la cour de l'édifice presque centenaire a été dynamitée, permettant ainsi de passer de 20 000 à 30 000 mètres carrés.

Un toit de verre

Un toit de verre va recouvrir la Chambre des communes provisoire.Un toit de verre va recouvrir la Chambre des communes provisoire. Photo : Radio-Canada / Benoit Roussel

Un toit de verre qui repose sur une structure d'acier indépendante de l'édifice d'origine va recouvrir la Chambre des communes provisoire. Construit par une firme européenne, il sera composé de multiples plaques de verre en forme de losange. Un système de tamisage de la lumière sera également installé.

Sur le modèle du Reichstag à Berlin

La structure en verre qui va surplomber la Chambre des communes est directement inspirée du Reichstag, qui abrite l’assemblée parlementaire de l’Allemagne. C'est l'architecte britannique Sir Norman Forster qui avait réalisé la coupole en verre du bâtiment dans les années 90, au lendemain de la chute du mur de Berlin.

La coupole de verre du Reichstag à Berlin.Le Reichstag à Berlin, en Allemagne. Photo : iStock

Des travaux de réhabilitation

L'ensemble de l'édifice de l'Ouest est en cours de réhabilitation.L'ensemble de l'édifice de l'Ouest est en cours de réhabilitation. Photo : Radio-Canada / Benoit Roussel

Au-delà de l'agrandissement et de la fermeture de la cour par un toit de verre, c'est l'ensemble de l'édifice de l'Ouest qui est en cours de réhabilitation.

Petit historique de l'édifice de l'Ouest

Conçu par les architectes Thomas Stent et Augustus Laver en 1859, l'édifice de l'Ouest a été construit dans le style néogothique. Il a été désigné édifice fédéral du patrimoine classé en 1987. L'aile et la tour Mackenzie ont été ajoutées en 1878, la tour et la passerelle Laurier en 1906. Le bâtiment a été complètement rénové en 1965. Ces rénovations, selon M. Montpetit, l'ont beaucoup abîmé.

Les travaux visent à remplacer des systèmes électrique, mécanique et de sécurité. La maçonnerie extérieure, les sculptures et la ferronnerie décorative sont à restaurer. Pour assurer la bonne étanchéité du bâtiment, les fenêtres ont été remplacées. Les poussières d'amiante doivent être éliminées.

La structure de l'édifice va être renforcée pour résister aux tremblements de terre.

Enfin, les systèmes de technologies de l’information et les capacités multimédias doivent être modernisés.

Dans le respect du protocole

Une travailleuse en opération dans l'édifice de l'Ouest, à Ottawa.Une travailleuse en activité dans l'édifice de l'Ouest, à Ottawa. Photo : Radio-Canada / Benoit Roussel

« On a dû respecter tout l’aspect protocolaire et même on a dû faire certains changements », a prévenu M. Montpetit. « Le changement le plus notable, c’est l’inversion d’orientation pour la Chambre ».

Une fois les travaux effectués dans l'édifice central, cette Chambre des communes provisoire servira de salle de comité.

Le chantier en chiffres

  • Coût du projet : 863 millions de dollars
  • Création ou maintien de 5000 emplois dans le secteur privé
  • 500 travailleurs sur le chantier
  • Ouverture de la Chambre des communes provisoire en 2018

Le Sénat dans l'ancienne gare centrale Union

Le Sénat déménagera dans l'ancienne gare centrale UnionLe Sénat déménagera dans l'ancienne gare centrale Union. Photo : Radio-Canada / Benoit Roussel

La chambre provisoire du Sénat sera située dans la « salle des pas perdus » de l'ancienne gare, située en face du Château Laurier. Des galeries pour la presse et les visiteurs vont être aménagées.

Les plafonds de l'ancienne gare Union.Les plafonds de l'ancienne gare Union. Photo : Radio-Canada / Benoit Roussel

La restauration de l'édifice avec ses colonnes corinthiennes, ses plafonds à caissons revêtus de cuivre et ses voûtes en marbre posent des défis de taille aux travailleurs.

Petit historique de la gare Union

La gare Union a été construite en 1912 par Grand Trunk Railway, une entreprise montréalaise. De style beaux-arts et comprenant des éléments d'architecture romaine, elle a été construite en même temps que le Château Laurier. Les deux bâtiments sont reliés entre eux par un tunnel qui passe sous la rue Wellington. La gare Union a été en service pendant 54 ans. Elle a cessé ses activités en 1966, lorsque la gare ferroviaire d’Ottawa a été transférée chemin Tremblay, dans le sud-est de la ville.

 

Avec les informations de Philippe Marcoux

Ottawa-Gatineau

Politique fédérale