•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'aviron : quand la technique l'emporte

Un contenu vidéo est disponible pour cet article
Gabriella Yakemow

Gabriella Yakemow

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2017 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le soleil est à peine levé que l'équipe d'aviron du Manitoba est sur la rivière Rouge en train de s'entraîner en préparation pour les Jeux d'été du Canada 2017. Parmi eux, l'avironneuse winnipégoise Gabriella Yakemow, une jeune recrue qui pratique le sport depuis moins d'un an. Néanmoins, la jeune athlète s'entraîne deux fois par jour, six jours sur sept.

Un texte du Fureteur manitobain Denis ChamberlandTwitterCourriel 

L’entraîneuse de l’équipe manitobaine est nulle autre que Janine (Hanson) Stephens, ex-membre de l’équipe nationale d’aviron du Canada. Elle a remporté une médaille d’argent aux Jeux olympiques de Londres en 2012.

Janine (Hanson) Stephens, entraîneuse et médaillée d'argent en huit aux jeux Olympiques de 2012 en Angleterre. Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Janine Stephens, entraîneuse de l'équipe d'aviron du Manitoba

Photo : Radio-Canada

Lors des pratiques sur la rivière, Janine Stephens suit l'équipe et donne des directives aux avironneurs à partir de son embarcation à moteur.

Les entraînements sont difficiles, parfois j’en demande beaucoup. J’essaie d’éviter qu’ils soient trop fatigués.

Janine Stephens
Gabriella YakemowAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Gabriella Yakemow

Photo : Radio-Canada

De son côté, Gabriella Yakemow sait que pour être parmi les meilleurs, elle doit posséder une technique impeccable.

Si vous pouvez mettre vos avirons parfaitement dans l’eau, vous allez être le plus vite. Ce n’est pas celui ou celle qui est le plus fort, mais le plus technique.

Gabriella Yakemow
Gabriella YakemowAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Gabriella Yakemow

Photo : Radio-Canada

Selon Gabriella Yakemow, même si un athlète bénéficie d’une bonne technique, il doit également faire preuve d’endurance physique et mentale.

« Lorsque quelqu’un te passe, tu ne dois pas être frustré, tu dois juste continuer, le rattraper, mais tes jambes et tes bras font mal, c’est excessivement difficile. »

Gabriella YakemowAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Gabriella Yakemow

Photo : Radio-Canada

Malgré cela, Gabriella Yakemow n’a qu’un but pour les Jeux d'été du Canada 2017 : monter sur l’une des marches du podium.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !