•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Il y a 10 ans, l’iPhone entrait dans nos vies

Un contenu vidéo est disponible pour cet article
Main tenant un appareil iPhone ouvert sur l'écran d'accueil affichant l'heure et une image de planète

Premier modèle du téléphone intelligent iPhone, en 2007

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2017 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le 29 juin 2007, Apple lance sur le marché américain son premier téléphone : l'iPhone. L'enthousiasme des amateurs est palpable pour ce téléphone intelligent recouvert d'un écran tactile. Dans l'industrie de la téléphonie mobile, on se demande pourtant s'il y a de la place pour un autre modèle de cellulaire.

Au Téléjournal du 28 juin 2007, le chef d’antenne Bernard Derome présente le nouveau téléphone à la veille de son lancement aux États-Unis.

Une combinaison de téléphone cellulaire, de baladeur, de caméra et de fureteur Internet, tout ça dans un design épuré qui a fait la fortune d’Apple.

Le chef d'antenne Bernard Derome

Dans son reportage, Jean-Hugues Roy décrit la frénésie habituelle autour d’un nouveau gadget. Il critique la culture du secret autour de l’appareil mobile qui se détaille de 550 à 650 $ CA. L’expert conclut : « Il ne faut jamais acheter la première version de quoi que ce soit. »

Les Canadiens n’auront d’ailleurs pas droit à cette première version de l’iPhone. C’est plus d’un an après que le téléphone multifonctions sera lancé au Canada. Cette fois, ce sont les droits exclusifs de distribution de la compagnie Rogers qui soulève les passions. Au Téléjournal du 4 juillet 2008, le reportage de Vincent Maisonneuve fait état d’une vague de mécontentement et d’une pétition de plus de 30 000 signatures. Les protestataires dénoncent les tarifs salés de Rogers et les forfaits jugés trop contraignants.

Un contenu vidéo est disponible pour cet article
Enseigne avec l'insigne et le logo de Rogers devant le bâtiment de son siège, à Montréal.

Téléjournal, 4 juillet 2008

Photo : Radio-Canada

Le reportage est diffusé à une semaine de la sortie de l'iPhone au Canada. Pour calmer le jeu, Rogers a offert un forfait supplémentaire à ses clients.

Dix ans plus tard, l’iPhone est loin d’être menacé. L’appareil a bien investi le marché de la téléphonie, en plus de révolutionner notre vie au quotidien.

Encore plus de nos archives  

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.