•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’équité salariale pour d’autres employées du secteur public au N.-B.

La ministre Cathy Rogers accompagnée de représentantes syndicales et d'employées lors de l'annonce.

La ministre Cathy Rogers accompagnée de représentantes syndicales et d'employées lors de l'annonce.

Photo : Radio-Canada / Catherine Dumas

Radio-Canada

Le gouvernement du Nouveau-Brunswick ajuste les salaires de trois autres groupes d'employées du secteur public pour qu'ils soient équivalents à ceux de collègues masculins qui font un travail comparable.

La ministre responsable du dossier de l’équité salariale, Cathy Rogers, a annoncé que les travailleuses de soutien professionnel dans les écoles, les professionnelles de la santé et les professionnelles des sciences médicales obtiendront des augmentations qui se chiffreront à 8,4 millions de dollars sur 10 ans.

« Il est essentiel de mettre en œuvre l’équité salariale afin que la rémunération offerte aux gens en contrepartie de leur travail ne soit pas discriminatoire », a déclaré le président du Conseil du trésor, Roger Melanson, par voie de communiqué.

Jusqu’ici, le gouvernement du N.-B. a fait huit analyses de l’équité salariale dans les emplois surtout occupés par des femmes dans la fonction publique, dans le système scolaire et dans le système de santé.

Il lui reste à atteindre l’équité dans d’autres secteurs de l'appareil gouvernemental, dont les sociétés de la Couronne.

Secteur privé : la carotte au lieu du bâton

Il n’a toutefois pas voulu légiférer jusqu'ici pour imposer l’équité salariale au secteur privé.

Il continue de privilégier l’approche douce à cet égard. « Nous encourageons [...] tous les employeurs du secteur privé à examiner l’écart salarial dans leur organisation et à déterminer s’il existe une discrimination ou une disparité salariale », a déclaré la ministre Rogers mardi.

Le gouvernement cherche des « possibilité de collaboration » avec le secteur privé pour atteindre l'équité salariale, a-t-elle précisé.

Nouveau-Brunswick

Société