•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Eau potable contaminée à Saint-Étienne-des-Grès : une solution pour l’automne 2018

maison et jardins à Saint-Étienne-des-Grès

Une des résidences qui n'a plus accès à de l'eau potable à Saint-Étienne-des-Grès

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Les résidences dont les puits ont été contaminés par les sels de déglaçage et les nitrates provenant de fertilisants à Saint-Étienne-des-Grès devraient à nouveau avoir accès à de l'eau potable d'ici l'automne 2018. Elles seront raccordées au nouveau système d'aqueduc de la municipalité.

Une cinquantaine de résidents de Saint-Étienne-des-Grès qui habitent près de l’autoroute 55 ont participé lundi soir à une soirée d'information sur le sujet.

En tout, un peu plus de 50 maisons et commerces sont touchés par ce problème, et ce, depuis des années, selon le comité de citoyens qui avait organisé la rencontre. Ce sont les sels de déglaçage, mais aussi des nitrites et nitrates qui auraient contaminé leurs puits.

Travaux couverts pour la moitié des résidences

Les travaux de 26 résidences seront complètement défrayés par le gouvernement du Québec, puisque le niveau de contamination dépasse les seuils établis par Santé Canada.

Les citoyens souhaitent que tout le monde soit couvert par Québec.

Gens à une assemblée publique

Une cinquantaine de résidents de Saint-Étienne-des-Grès dont les puits sont contaminés par les sels de déglaçage ont participé à une soirée d'information sur la sujet, lundi soir.

Photo : Radio-Canada / Sarah Désilets-Rousseau

Le député libéral de Maskinongé, Marc H. Plante, qui est très impliqué dans le dossier, était présent à la rencontre. Il affirme qu’il va faire pression pour que ce soit le cas.

« C’est une demande que je vais acheminer à mon collègue le ministre des Transports », a-t-il dit.

Marc H. Plante soutient que le projet de 2 millions de dollars avance bien. « La Municipalité a suivi les échéanciers prévus dès le départ, donc on va à l’étape des plans et devis, précise-t-il. Le ministère de l’Environnement collabore, est encore sur le terrain. »

Le maire de Saint-Étienne-des-Grès et des représentants des ministères de l’Environnement et des Transports ont aussi assisté à la réunion lundi soir.

Grandes pertes de revenus

En attendant que le problème soit réglé, le propriétaire de la Pépinière 55, Réjean Lapointe, continue d'avoir des pertes de revenus considérables.

On veut une solution rapide [...] parce que nous, il y a 50 emplois qui attendent et le financement [que notre entreprise pourrait avoir] attend qu’on ait de l’eau, puis il n’y a pas d’eau.

Réjean Lapointe, propriétaire Pépinière 55
Des citoyens de St-Etienne-des-Grès participent à une rencontre avec des élus de la région et des reponsables du ministère des Transports

Le propriétaire de la Pépinière 55, Réjean Lapointe, prenant la parole lors d'une rencontre d'information sur la contamination de puits à Saint-Étienne-des-Grès (Archives)

Photo : Radio-Canada

La prochaine rencontre d'information du comité de citoyens de Saint-Étienne-des-Grès est prévue au mois d'octobre.

D’après les informations de Sarah Désilets-Rousseau

Mauricie et Centre du Québec

Politique provinciale