•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Où sont les restes de Christophe Colomb ?

Radio-Canada

Les villes de Séville et Saint-Domingue soutiennent depuis des années détenir les restes de l'explorateur européen. La question pourrait bientôt être tranchée.

Les villes de Séville, en Espagne, et Saint-Domingue, en République dominicaine, soutiennent depuis des années détenir les restes de l'explorateur européen. La question pourrait bientôt être tranchée.

Des spécialistes espagnols ont exhumé, en présence de deux descendants de Christophe Colomb, les restes enterrés dans la cathédrale de Séville.

Les chercheurs ont soulevé une draperie qui couvrait le tombeau de l'explorateur et cachait une porte en forme d'écu. Derrière se trouvait un coffret portant l'inscription : « Voici les os de Christophe Colomb, premier amiral du Nouveau Monde ». Ensuite, les spécialistes ont extrait les restes de son fils, Hernando Colomb, qui reposaient à l'arrière du choeur de la cathédrale depuis quatre siècles.

Les ossements du père et du fils, ainsi que ceux du frère du célèbre navigateur, Diego Colomb, exhumés en septembre dernier à Santiponce, près de Séville, ont été transportés à l'université de Grenade, où ils seront analysés.

Les chercheurs vont maintenant prélever des échantillons de ces ossements pour des examens afin de confirmer que le cadavre conservé à la cathédrale de Séville est bien celui de Christophe Colomb.

L'équipe aimerait également avoir accès aux restes qui se trouvent à Saint-Domingue afin d'établir s'il appartiennent également à Christophe Colomb ou à une autre personne.

Les recherches vont porter sur l'étude du chromosome « Y » puisque ce chromosome se transmet de père en fils et que l'identité d'Hernando Colomb a pu être authentifiée.

Christophe Colomb, né en 1451 à Gênes, est mort à Valladolid (centre-nord de l'Espagne) en 1506 et ses restes, comme ceux de son fils, ont été transférés à Saint-Domingue en 1544.

Cependant, en 1795, les Espagnols ont évacué la République dominicaine et emporté les dépouilles présumées de Colomb à Cuba, d'où elles ont été rapatriées en Espagne en 1898, après la guerre hispano-américaine.

La République dominicaine affirme que les restes authentiques du navigateur se trouvent en territoire dominicain, au Phare de Colomb.