•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Il serait étonnant que l'affaire Bertrand Charest se reproduise, dit le directeur de Sports Québec

Un homme, qui a peu de cheveux sur le crâne et qui porte une blouse blanche carottée sous un veston gris, regarde la caméra. Les cheveux de l'homme sont poivre et sel.

Alain Deschamps, directeur général de Sports Québec

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Les mesures mises en place pour protéger les jeunes athlètes rendent peu probable un cas similaire à celui de l'ex-entraîneur de ski Bertrand Charest, soutient le directeur général de Sports Québec, Alain Deschamps.

« Je serais extrêmement surpris, mais on doit demeurer vigilant », a déclaré M. Deschamps lors d'une entrevue jeudi à Radio-Canada, expliquant que les organisations et fédérations sportives sont plus outillées qu’il y a 30 ans et qu'elles sont plus à l’affût des cas d'agressions sexuelles.

Affaire Bertrand Charest

L'ex-entraîneur de ski alpin Bertrand Charest a été déclaré coupable de 37 des 57 chefs d'accusation portés contre lui pour inconduite sexuelle et agression sur une douzaine de jeunes skieuses dans les années 1990.

Des victimes ont également rapporté que l'organisation Canada Alpin se serait d'abord montrée embarrassée et plutôt tiède à l'idée d'ébruiter l'affaire lorsqu'elles se sont plaintes du comportement de Bertrand Charest.

M. Deschamps indique que les fédérations sportives du Québec ont mis en place une politique pour que les gens puissent faire des appels et des dénonciations. Des règlements ont aussi été instaurés pour assurer la protection des jeunes athlètes.

Chaque acte répréhensible doit être pris au sérieux […] dans les premiers instants. On doit retirer l’athlète d’un potentiel entraîneur qui a un comportement négatif.

Alain Deschamps, directeur général de Sports Québec

Il a donné l'exemple de « la règle de deux », soit l'obligation qu'un adulte ou entraîneur ne soit jamais seul avec un athlète la majorité du temps et, surtout, jamais dans les vestiaires et logements.

Des chefs de mission et des représentants de Sports Québec s'assurent également que ces règles soient appliquées, a souligné M. Deschamps.

Sports Québec est une organisation qui chapeaute toutes les fédérations sportives du Québec.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Société