•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Q comme queer, transsexuel et asexué, comme Aédan Charest

Aédan dans un parc.

Aédan Charest, queer, transsexuel et asexué

Photo : Radio-Canada / Yvon Theriault

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2017 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Entrevue avec Aédan Charest, un jeune trans qui n'a pas peur d'utiliser le terme queer pour se définir. Reconnu pour son activisme envers la communauté trans, il n'hésite pas à s'impliquer et à raconter son histoire afin d'éduquer les gens. Il espère ainsi briser les préjugés dont sont victimes les membres de la communauté LGBTQ.

1. Quelle lettre vous définit le mieux dans l'acronyme LGBTQ?

J’aime catégoriser et mettre des titres. Généralement, je suis juste queer avec mon genre et mon identité sexuelle.

Je suis trans, mais je ne me conforme pas encore à ce que l’on considère masculin ni féminin.

Aussi, je suis asexué. J’ai le désir d'avoir une relation romantique ou sensuelle un jour, mais sexuellement, ce n’est pas là.

Dans le cadre de la Journée internationale contre l’homophobie et la transphobie, Aédan Charest s'est confié sur son processus de transition.

2. Qu’est-ce que cela représente de vous affirmer publiquement comme étant queer?

C'est définitivement une affirmation. Surtout que j’utilise le terme queer tellement ouvertement que les gens ne peuvent pas l’utiliser contre moi.

Photo d'Aédan Charest se tenant debout dans un parc.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Aédan Charest est un jeune trans qui s'identifie comme queer.

Photo : Radio-Canada / Yvon Thériault

Ça me décrit, mais c’est aussi une grosse responsabilité puisqu’il y a encore beaucoup de préjugés avec ce mot. Il faut donc l’assumer et ne pas avoir peur de l'utiliser, afin de ne pas renforcer la honte ou les préjugés qui y sont associés.

Ça désigne toutes les personnes qui ne sont pas dans la norme. Moi, je suis bien avec ça, parce que je ne serais pas capable de vivre une vie hétérosexuelle cisgenre.

Pour moi, être queer, c’est la liberté. Je suis libre!

Une citation de : Aédan Charest

3. Comment vivez-vous votre identité avec votre entourage?

Je dois dire que je suis privilégié lorsque je compare mon histoire à celle d’autres personnes trans.

Ça a été vraiment difficile pour mes parents, parce qu’ils avaient peur de la réaction des autres et ils craignaient pour moi. Ils en sont finalement venus à l’idée qu’ils allaient peut-être perdre leur fille, mais qu’en me supportant, ils n'allaient certainement pas perdre leur enfant.

Même en grandissant, les gens dans mon quartier qui me connaissaient comme une petite fille n’ont jamais questionné mes choix. Ils savent que je suis heureux maintenant et que c’est ce qui est important.

Aujourd’hui, on a d’autres préoccupations que de savoir ce que les gens ont dans leur pantalon.

Aédan Charest pose devant un mur arborant des portraits issus de son projet artistique sur la diversité sexuelle.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Aédan Charest devant quelques clichés photos de son exposition « We are here » qui porte sur la diversité sexuelle.

Photo : Radio-Canada / Yvon Thériault

4. Pourquoi est-il important pour vous de défendre la cause LGBTQ?

Mon employeur m'a permis d’être activiste à travers mon travail. C’est important, parce que j’ai vu l’impact que cela a lorsque les gens ont peur.

Ils ne savent pas ce que c’est d’être LGBTQ ou trans. Mais lorsque l’on est reconnu dans la communauté, ces mêmes personnes commencent à se rapprocher, et tu vois qu’ils sont curieux, et là tu peux leur parler.

Il est aussi important de dire que je suis une personne ouverte, et ce n'est pas tout le monde qui s’identifie comme queer qui l'est autant que moi.

Parfois, les gens qui s’affirment risque gros. Moi, je ne vais pas perdre ma maison, ma famille ou mon emploi à cause de mon activisme. Je suis accepté, donc je suis dans une position solide qui me permet de mettre les individus en relation les uns avec les autres.

Acronyme LGBTQ  

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !