•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Départ de la directrice du Centre francophone de Toronto

Photo d'une femme qui passe devant le panneau d'entrée du Centre francophone de Toronto.

Le Centre francophone de Toronto sur la rue Richmond

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

La directrice du Centre francophone de Toronto, Lise Marie Baudry, n'est plus à l'emploi de l'organisation; une directrice intérimaire est en poste. L'information a été confirmée par la présidente du conseil d'administration, Claire Francoeur.

Cette nouvelle survient après une série de démissions parmi les employés de la clinique de la rue Richmond, incluant celles de la directrice de la clinique et de ses deux médecins de famille.

« C'est pas une situation usuelle, a commenté Mme Francoeur. C'est pas quelque chose d'agréable non plus. Tout le monde connaît tout le monde. Tout le monde parle à tout le monde. Tout le monde a envie que ça aille bien. Mais l'objectif, c'est de continuer à offrir les services et c'est ce qu'on va faire. »

Mercredi, les travailleurs du centre ont été conviés à une rencontre du personnel.

Des employés et ex-employés ont confié à Radio-Canada, sous le couvert de l'anonymat, que le climat de travail était extrêmement difficile.

Certains parlent même d'intimidation. Mme Francoeur dit qu'elle n'a reçu aucune plainte à cet effet.

Il y a des hauts et des bas. Il y a des employés qui sont plus heureux avec leur travail. Il y en a qui sont moins heureux avec leur travail. [...] Je pense qu'à ce titre-là, le Centre francophone est une entreprise comme toutes les entreprises à Toronto.

Claire Francoeur, présidente du conseil d'administration

De nombreux départs

Mardi, le centre avait confirmé que la directrice de la clinique médicale du Centre francophone de Toronto, l'infirmière praticienne France Dorion, quitterait ses fonctions le 31 juillet.

Le Centre n'avait pas voulu préciser les raisons de son départ. « Pour des raisons de confidentialité, nous ne commentons pas les raisons [liées au] départ d'employés », avait précisé le porte-parole de l'établissement, Félix Corriveau, dans un courriel.

Il ajoutait que quelqu'un serait embauché « rapidement » pour pourvoir le poste, sans toutefois donner d'échéancier.

On apprenait par ailleurs il y a moins d'une semaine que les deux médecins de famille de la clinique du Centre francophone de la rue Richmond Ouest quitteraient aussi leur emploi au cours des prochaines semaines.

Le commissaire aux services en français de l'Ontario, François Boileau, est inquiet et songe même à ouvrir une enquête après cette série de départs de membres de l'équipe médicale.

Ça soulève énormément d'inquiétude sur la capacité en ce moment du Centre francophone de Toronto d'offrir des services en français.

François Boileau, commissaire aux services en français de l'Ontario

Une travailleuse communautaire en santé mentale et une thérapeute ont aussi démissionné récemment. Cette dernière a déjà été remplacée.

Toronto

Francophonie