•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un mode de vie sain mène à moins de cancers en Colombie-Britannique, dit un rapport

Des coureurs et des marcheurs sur la promenade de bord de mer à Vancouver.

Des coureurs et des marcheurs sur la promenade de bord de mer à Vancouver

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2017 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Près d'un Canadien sur deux aura le cancer au cours de sa vie, selon le dernier rapport de la Société canadienne du cancer. La Colombie-Britannique se distingue le mieux dans la lutte contre cette maladie, en raison d'un mode de vie sain et d'un nombre moindre de fumeurs, selon l'organisme.

Selon les récentes statistiques, la Colombie-Britannique et l'Alberta affichent les plus faibles taux d'incidence du cancer du poumon au Canada chez les hommes et les femmes. Un taux lié en grande partie à la plus faible fréquence du tabagisme dans chaque province.

« La Colombie-Britannique fait un peu mieux que la moyenne canadienne et certainement mieux que l'est du pays historiquement, car c'est un endroit où on fume moins et où le mode de vie sain et l'activité physique sont mieux intégrés parmi les habitudes de vie », explique André Beaulieu, porte-parole de la Société canadienne du cancer.

« En ayant moins de fumeurs, on a moins de cancers du poumon et aussi probablement moins d'autres types de cancer, car on estime que le tiers de tous les cancers est lié au tabac », ajoute M. Beaulieu, qui précise que 85 % des cas de cancer du poumon sont liés au tabagisme.

« Les variations géographiques des taux d’incidence peuvent aussi être causées par des différences dans la
fréquence des facteurs de risque modifiables, comme une alimentation malsaine, le tabagisme, l’obésité et l’inactivité physique », précise la Société canadienne du cancer.

Les variations des taux d’incidence peuvent aussi être attribuables « aux programmes ou aux procédures différents mis en place dans les provinces et territoires pour le diagnostic et la détection précoce du cancer ».

Les chiffres en C.-B. et au Yukon (2017) :

  • 25 000 nouveaux cas de cancer seront détectés en 2017 (C.-B.)
  • 10 000 personnes en mourront (C.-B.)
  • 150 nouveaux cas de cancer seront découverts (Yukon)
  • 85 personnes y succomberont (Yukon)

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !