•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Quoi lire cet été? Les suggestions de Plus on est de fous, plus on lit!

Une paire de lunette de soleil et un livre sur le sable d'une plage ensoleillée.

Un livre sur le sable d'une plage.

Photo : iStock

Radio-Canada

Les membres de l'équipe de Plus on est de fous, plus on lit! ont lu des tonnes de livres cette année. Voici leurs 13 titres préférés, à mettre en priorité dans votre pile de livres à lire pour l'été.

La couverture du livre « Arroser l'asphalte », de Philippe ChagnonAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

La couverture du livre « Arroser l'asphalte » de Philippe Chagnon

Photo : Del Busso Éditeur

1. Arroser l'asphalte, de Philippe Chagnon (Del Busso Éditeur) : Le deuxième recueil du poète contrebassiste originaire de Saint-Hyacinthe.

dans la ville sur le trottoir
en face de quelqu'un
qui nous énerve en ne marchant pas
du bon côté
qui ne se tassera évidemment pas
comme un poète qui ne finit pas son

extrait d'Arroser l'asphalte, de Philippe Chagnon
La couverture de « Taqawan », d'Éric PlamondonAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

La couverture de « Taqawan » d'Éric Plamondon

Photo : Le Quartanier

2. Taqawan, d'Éric Plamondon (Le Quartanier) : Une réflexion sur l’amérindianité, choix du public pour Les Incontournables 2017 : 100 livres d’ici à faire lire à nos dirigeants. (Nouvelle fenêtre)

La couverture du livre « Le grand marin », de Catherine PoulainAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

La couverture du livre « Le grand marin » de Catherine Poulain

Photo : Éditions de l'Olivier

3. Le grand marin, de l’aventurière française Catherine Poulain (Éditions de l’Olivier) : L'océan, la pêche et l'Alaska dans un premier roman déjà vendu à 300 000 exemplaires.

La couverture du livre « Étincelle », de Michèle PlomerAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

La couverture du livre « Étincelle » de Michèle Plomer

Photo : Marchand de feuilles

4. Étincelle de Michèle Plomer (Marchand de feuilles) : Un récit inspiré d'un drame réel, qui raconte le combat d'une brûlée vive, littéralement suspendue entre la vie et la mort.

La couverture du livre « Le basketball et ses fondamentaux » de William S. MessierAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

La couverture du livre « Le basketball et ses fondamentaux » de William S. Messier

Photo : Le Quartanier

5. Le basketball et ses fondamentaux, de William S. Messier (Le Quartanier) : Un recueil de nouvelles à la forme originale, avec le basket comme toile de fond.

La couverture de « Une sœur », de Bastien VivèsAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

La couverture de « Une sœur» de Bastien Vivès

Photo : Casterman

6. Une soeur, de Bastien Vivès (Éditions Casterman) : Un album hybride, entre la BD et la BD romanesque, qui aborde tout en finesse la découverte des premiers sentiments amoureux à l’adolescence.

La couverture du livre « Ce que tient ta main droite t'appartient », de Pascal ManoukianAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

La couverture du livre « Ce que tient ta main droite t'appartient » de Pascal Manoukian

Photo : Don Quichotte

7. Ce que tient ta main droite t'appartient, de Pascal Manoukian (Éditions Don Quichotte) : À travers l'histoire d'un jeune homme parti se venger de Daech en Syrie, l'écrivain et ex-reporter de guerre Pascal Manoukian propose, de Paris jusqu'à l'enfer syrien, une incursion fictive dans le monde du groupe islamiste radical.

La couverture du livre « Les yeux tristes de mon camion », de Serge BouchardAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

La couverture du livre « Les yeux tristes de mon camion » de Serge Bouchard

Photo : Les Éditions du Boréal

8. Les yeux tristes de mon camion, de Serge Bouchard (Les Éditions du Boréal) : Un livre rempli de sagesse dans lequel l'anthropologue médite sur son passé et réfléchit au sujet du chemin parcouru.

La couverture du livre « Les furies », de Lauren GroffAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

La couverture du livre « Les furies » de Lauren Groff

Photo : Éditions de l'Olivier

9. Les furies, de Lauren Groff (Éditions de l’Olivier, traduit de l'anglais (États-Unis) par Carine Chichereau) : Le fiasco d’un couple fusionnel raconté de deux points de vue : celui de l’homme d’abord, puis celui de la femme. Grand succès aux Etats-Unis, ce livre a notamment conquis Barack Obama.

La couverture de « Chanson douce », de Leïla SlimaniAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

La couverture de « Chanson douce » de Leïla Slimani

Photo : Gallimard

10. Chanson douce, de Leila Slimani (Gallimard) : Ce récit de l'assassinat de deux enfants par leur nounou parfaite, écrit comme un thriller, dénonce aussi les rapports de domination et la misère sociale, et a notamment valu à son auteure le prix Goncourt 2016 (Nouvelle fenêtre).

La couverture de « Laëtitia », d'Ivan JablonkaAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

La couverture de « Laëtitia » d'Ivan Jablonka

Photo : Seuil

11. Laëtitia ou la fin des hommes, d'Ivan Jablonka (Seuil) : l’historien français décortique un fait divers, l'enlèvement et l'assassinat d'une jeune fille, et en fait une enquête personnelle où il s’intéresse au cycle de la violence.

La couverture de « Crépuscule du tourment », de Léonora MianoAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

La couverture de « Crépuscule du tourment » de Léonora Miano

Photo : Grasset

12. Crépuscule du tourment, de Léonora Miano (Grasset) : Le livre raconte l'histoire d'un homme violent qui, dans un état comateux, devra faire face à ses démons. L’écrivaine originaire du Cameroun a remporté le prix Femina en 2013 pour son roman La saison de l'ombre (Nouvelle fenêtre).

La couverture de « S'enfuir : récit d'un otage », de Guy DelisleAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

La couverture de « S'enfuir, récit d'un otage » de Guy Delisle

Photo : Dargaud

13. S'enfuir, de Guy Delisle (Nouvelle fenêtre) (Dargaud) : L'histoire de la longue captivité de l'otage français Christophe André, administrateur de Médecins sans frontières, qui a vu sa vie basculer en 1997 après avoir été enlevé en Tchétchénie.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Livres

Arts