•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le transport électrique envisagé pour voyager entre les MRC

Des autobus électriques

Autobus Lion, de Saint-Jérôme, produit déjà des d'autobus scolaires électriques. Un modèle de minibus électrique sera bientôt disponible.

Photo : Radio-Canada / Courtoisie

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2017 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

L'électrification des transports collectifs pourrait devenir une réalité d'ici 2019 au Bas-Saint-Laurent. Les huit MRC de la région, qui souhaitent mettre sur pied un service de transport en commun entre leurs territoires, envisagent la possibilité d'utiliser des autobus électriques.

Le Conseil régional de l'environnement mène actuellement une étude pour déterminer si l'utilisation d'autobus électriques serait une option rentable pour les MRC.

Selon l'agent en environnement et en développement durable du CRE, Patrick Morin, les résultats préliminaires sont positifs.

« L'autonomie est suffisante. Il aurait des ajouts à faire au niveau de la recharge, potentiellement de la recharge plus puissante, mais oui, c'est faisable. La technologie est rendue là et elle est prête pour ça. »

— Une citation de  Patrick Morin, agent en environnement et développement durable du Conseil régional de l'environnement

L'entreprise Autobus Lion de Saint-Jérôme, qui offre déjà un modèle d'autobus scolaire électrique, est en train de développer un minibus électrique pour le printemps 2018.

Le préfet de la MRC de Rimouski-Neigette, Francis St-Pierre, affirme que c'est une option intéressante. « Il faut savoir que [dans] les huit MRC du Bas-Saint-Laurent, on est producteurs d'énergie éolienne, on est producteurs d'électricité, donc c'est clair qu'il faut intégrer les voitures électriques. »

Les autobus scolaires électriques fabriqués actuellement à Saint-Jérôme ont une autonomie de 120 kilomètres.

Symbole de borne de recharge pour voiture électrique peint sur la chaussée.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Ottawa va contribuer financièrement à l'installation de bornes de recharge en Ontario.

Photo : La Presse canadienne / Jonathan Hayward (Archives)

Le Conseil régional de l'environnement est en train de terminer une étude de faisabilité pour déterminer si le transport collectif électrique peut être rentable malgré les conditions météorologiques et les distances à parcourir dans la région.

L'étude sera prête en même temps que le plan de transport collectif des MRC du Bas-Saint-Laurent.

D'après les informations d'Isabelle Damphousse

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !