•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un pétrolier s'échoue dans le fleuve Saint-Laurent près de Morrisburg

Un long bateau est ancré près de la rive, immobile.

Le Damia Desgagnés s'est échoué près de Morrisburg, en Ontario, le jeudi 15 juin 2017.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2017 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Un navire transportant des produits pétroliers s'est échoué, jeudi soir, dans le secteur de Morrisburg, entre Cornwall et Brockville, en Ontario. Le Bureau de la sécurité des transports (BST) du Canada a envoyé une équipe d'enquêteurs sur les lieux, vendredi après-midi.

Joint au téléphone par Radio-Canada, le président-directeur général de Transport Desgagnés, Serge Le Guellec, a indiqué que le navire Damia Desgagnés transportait du « gazole lourd » au moment de l'incident. L'entreprise québécoise a fait l'acquisition du bateau en mars dernier.

Selon un porte-parole du BST, aucun dégât environnemental n'est à rapporter, puisque le navire s'est échoué à cause d'une panne de moteur. Les ancres du bateau ont été mises à l'eau et le navire reste stable.

Le Damia Desgagnés devrait être remorqué samedi. Les autorités souhaitent le dégager le plus rapidement possible.

L'opération devrait débuter demain [samedi] matin. On s'attend à ce que ce soit un succès.

Une citation de : Serge Le Guellec, président-directeur général de Transport Desgagnés

Un porte-parole de la Corporation de gestion de la Voie maritime du Saint-Laurent, Andrew Bogora, a précisé qu'il faudrait deux remorqueurs pour déplacer le pétrolier d'une longueur de 135 m.

Le navire, construit en Turquie et battant pavillon canadien, devait se rendre à Nanticoke, en Ontario. Il s'agissait de sa toute première sortie dans la Voie maritime du Saint-Laurent.

Selon Transport Desgagnés, aucun dommage structurel n'a été constaté sur le pétrolier. L'entreprise compte mener sa propre enquête dès que le navire sera à quai.

« On n'a pas encore déterminé la cause exacte de la panne soudaine qu'on a connue », a expliqué M. Le Guellec.

 

Pour consulter la carte sur votre appareil mobile, cliquez ici (Nouvelle fenêtre)

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !