•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un premier Acadien au poste de lieutenant-gouverneur de la N.-É.

Arthur LeBlanc, le nouveau lieutenant-gouverneur de la Nouvelle-Écosse

Le juge Arthur LeBlanc a été nommé lieutenant-gouverneur de la Nouvelle-Écosse mercredi par le premier ministre Justin Trudeau

Photo : Bureau du lieutenant-gouverneur de la Nouvelle-Écosse

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2017 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La nomination du juge Arthur Joseph LeBlanc au poste de lieutenant-gouverneur de la Nouvelle-Écosse a été confirmée mercredi. Une nouvelle qui ne manque pas de réjouir la Fédération acadienne de la Nouvelle-Écosse.

Un texte d’Émilie Pelletier

« Quelle bonne nouvelle! », s’est exclamée la directrice générale de la Fédération acadienne de la Nouvelle-Écosse (FANE) au moment d’apprendre la nomination du procureur Leblanc en tant que lieutenant-gouverneur.

«  C’est tout un honneur d’avoir quelqu’un de la trempe du juge Leblanc comme premier lieutenant-gouverneur acadien de la Nouvelle-Écosse  »

— Une citation de  Marie-Claude Rioux, directrice générale de la FANE

C’est le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, qui en a fait l’annonce mercredi. « Joseph Arthur LeBlanc est un Néo-Écossais exceptionnel qui est très respecté pour ses antécédents juridiques et pour les nombreuses contributions qu’il a apportées aux organismes bénévoles, ainsi qu’aux milieux juridique et universitaire », a déclaré M. Trudeau.

La directrice générale de la FANE a elle aussi indiqué avoir M. LeBlanc en haute estime. « C’est tout un honneur », assure Mme Rioux.

Une personne sensible à la cause acadienne

Mme Rioux s’estime d’autant plus ravie qu’elle croit que M. LeBlanc saura se montrer attentif aux enjeux de la communauté acadienne. « C’est quelqu'un qui est sensible à la communauté acadienne, qui la connaît très bien et qui comprend bien les enjeux. »

Bien que le représentant de la Reine en Nouvelle-Écosse ait un rôle davantage protocolaire, la directrice générale de la FANE croit que M. LeBlanc saura être le porte-voix de l’Acadie néo-écossaise.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !