•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Jackson-Hamel donne la victoire au Canada contre Curaçao

Canada 2 - Curaçao 1 : les faits saillants
Radio-Canada

Le Québécois Anthony Jackson-Hamel a joué les héros à la 87e minute et le Canada a gagné son match amical contre Curaçao 2-1, mardi soir, au stade Saputo.

Curaçao, classée au 70e rang mondial, a ouvert le score à la 43e minute grâce à Rangelo Janga.

La réplique est venue rapidement. Manjrekar James a fait 1-1 deux minutes plus tard.

En deuxième mi-temps, les Canadiens ont raté plusieurs belles occasions de marquer. L'attaquant Cyle Larin a notamment manqué une chance en or devant le filet de Curaçao.

Alphonso Davies, 16 ans, a fait son entrée à la 53e minute et est devenu le plus jeune joueur en sélection canadienne de l'histoire.

« J’ai pris une grande respiration avant d’entrer et après c’était un match comme les autres, a répondu le timide Davies devant la horde de journalistes. C’est une grande fierté pour moi de représenter le Canada, mais je ne réalise pas trop encore que je viens de battre un record. »

Alphonso Davies Alphonso Davies Photo : La Presse canadienne / Paul Chiasson

Davies n'a mis de temps à s'illustrer. À la 86e minute, sa percée a poussé son adversaire Shanon Carmella à le faire trébucher.

David Hoilett n'a pas pu transformer le tir de pénalité. Quelques instants plus tard, Anthony Jackson-Hamel a surpris le gardien avec une longue frappe dans le coin inférieur droit du filet.

Il s'agissait pour Jackson-Hamel d'un deuxième but en quatre rencontres avec les Rouges. Son efficacité est renversante, peu importe la couleur de son maillot.

« C’est le résultat du travail de plusieurs années, ici à l’Impact, a expliqué Jackson-Hamel. Je suis capable de le mettre en œuvre maintenant, que ce soit en MLS ou en sélection. C’est super, mais il faut continuer et ne pas arrêter. Chaque fois que j’embarque sur le terrain, je dois marquer des buts. »

Commentaires d'après-match d'Anthony Jackson-Hamel

Son coéquipier à Montréal Patrice Bernier a aussi participé à la rencontre. Le milieu de terrain, dont le dernier match international remontait à janvier 2015, portait le brassard de capitaine.

« Jackson a été Jackson, a affirmé Bernier au sujet de son coéquipier. Tous les jeunes ont été bons ce soir. Alphonso Davies a créé plusieurs chances de marquer, Samuel Piette a eu son mot à dire dans les deux buts. Les jeunes, il leur suffit d'avoir confiance et ils offrent du jeu attrayant. »

Le sélectionneur satisfait

C'était le premier match comme entraîneur-chef pour Octavio Zambrano. L'homme de 59 ans a pris la barre de l'équipe canadienne en mai dernier.

L’Équatorien est satisfait de ce premier match disputé devant une maigre foule de 6026 spectateurs.

L'entraîneur-chef du Canada Octavio ZambranoL'entraîneur-chef du Canada Octavio Zambrano Photo : La Presse canadienne / Paul Chiasson

« C’était important de commencer avec une victoire, a dit Zambrano. On était hésitant au début, ce qui est normal, mais les joueurs qui sont entrés en deuxième mi-temps ont fait la différence. »

« Alphonso Davies a montré qu’il avait sa place dans l’équipe, poursuit le sélectionneur. Son âge n’aura rien à voir avec son utilisation. Le jeune a des outils exceptionnels, et il aura une immense carrière. »

Le Canada poursuivra sa préparation pour la Gold Cup avec un camp à compter du 28 juin. Le tournoi aura ensuite lieu du 7 au 26 juillet aux États-Unis. Le Canada se retrouve dans le même groupe que le Honduras, le Costa Rica et la Guyane.

« On a eu très peu de temps pour se préparer, ajoute Zambrano. J’estime que l’équipe joue à 30 % de ses capacités. Je pense qu’à la Gold Cup on sera environ à 60 ou 70 %. On fera mieux que ce que les gens nous prédisent. »

Bernier fin prêt pour la Gold Cup

Tant Zambrano que Davies ont eu des bons mots pour le capitaine Patrice Bernier.

Son professionnalisme a été encore une fois encensé.

« Sa contribution est importante et pas seulement sur le terrain, dit Zambrano. Avec une équipe si jeune, il est le parfait complément au message des entraîneurs. »

Bernier a répété qu’il entend disputer la Gold Cup avec le Canada.

« Je vais être honnête, les premiers jours du camp je me posais des questions sur ma place avec l’arrivée de la nouvelle génération, mais j’aime les défis, a confié Bernier. Je veux faire partie de la solution plutôt que d’être à l’écart et dire que le Canada n’avance pas. Les jeunes ont du talent, c’est positif. »

Il a du cœur et de l’expérience à revendre et l’a de nouveau prouvé, cette fois en rouge.

Commentaires d'après-match de Patrice Bernier
Avec les informations de La Presse canadienne

Soccer

Sports