•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le corps de Maïté Viens retrouvé

Un contenu vidéo est disponible pour cet article
Maïté Viens

Maïté Viens

Photo : Facebook de Maïté Viens

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2017 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le corps de Maïté Viens, la jeune femme tombée dans les chutes Jean-Larose, à Beaupré, le 21 mai dernier, a été retrouvé mardi.

La Sûreté du Québec (SQ) a confirmé l'information en soirée. Le corps de la disparue a été retrouvé vers 17 h dans le deuxième bassin des chutes.

« C’est en fin de journée que dans ce bassin-là, on a retrouvé un corps et on a eu la confirmation qu’il s’agissait de Maïté Viens », a déclaré la porte-parole de la SQ, Ingrid Asselin.

Après plusieurs jours de recherches, ainsi que des travaux suspendus puis repris dans les bassins, les nouveaux efforts déployés pour retrouver la jeune femme ont finalement obtenu le succès escompté.

Deuxième bassin

Le corps de la jeune femme a été retrouvé dans le 2e bassin des chutes Jean-Larose.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le corps de la jeune femme a été retrouvé dans le 2e bassin des chutes Jean-Larose.

Photo : Radio-Canada / Jean-Pierre Robin

Aucun effort n’a été ménagé pour localiser le corps de la disparue. Un hélicoptère a été dépêché sur les lieux afin d’amener une excavatrice au pied de la deuxième chute, où les policiers de la Sûreté du Québec (SQ) avaient concentré leurs efforts à partir de samedi.

Le bassin a été vidé de plus de 75 % de ses sédiments. D’une profondeur d'environ 10 mètres, ce bassin est parsemé de crevasses et de petites grottes. La SQ avait également fait appel à un maître-chien et à un hélicoptère pour appuyer ses recherches sur les berges de la rivière.

 

La famille de Maïté Viens, originaire des Îles-de-la-Madeleine, a souligné les efforts déployés par les équipes de recherche.

« La SQ fait un travail colossal. C'est impressionnant. On sent qu'il y a vraiment de la volonté à la retrouver », a commenté un proche des parents de la jeune femme disparue le 21 mai.

Frédéric Carrier, propriétaire de l’entreprise Helicarrier, a fourni l'hélicoptère pour permettre de descendre l’excavatrice sur les lieux et sortir les sédiments.

L’homme, qui a lui-même perdu trois membres de sa famille dans les attentats au Burkina Faso, en 2015, s’est senti interpellé par la cause de la famille qui voulait retrouver la dépouille de la jeune femme pour faire son deuil.

« Tout le monde était content parce que c’est sûr qu’on arrivait à la fin, c’était le dernier bassin, on arrivait à la fin et il fallait que ça soit là. »

Daniel Rochon, directeur général du Mont-Sainte-Anne, parle d'un immense soulagement pour famille.

« D’être capable de retrouver leur fille après 24 jours, nos pensées sont avec la famille, c’est un moment important, un grand soulagement. »


Une croix à proximité des chutes Jean-Larose, là où Maïté Viens a été portée disparue Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Une croix à proximité des chutes Jean-Larose, là où Maïté Viens a été portée disparue

Photo : Radio-Canada / Pascale Lacombe

Les parents de la jeune femme, des bénévoles et des amis ont participé aux recherches.

Maïté Viens, âgée de 21 ans, avait disparu dans les chutes après avoir glissé sur une roche. Les funérailles de la jeune femme seront célébrées aux Îles-de-la-Madeleine.

Avec les informations de Pascale Lacombe

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !