•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Interdiction de pêche aux coques à Saint-Simon : un coupable pour la pollution recherché

Radio-Canada

Les pêcheurs de coques de Saint-Simon tentent de trouver le responsable de la pollution qui les empêche de pêcher les mollusques tant convoités. Environnement Canada affirme que les causes pourraient être multiples.

La pêche aux coques à Saint-Simon, au Nouveau-Brunswick, est désormais interdite en raison de la trop grande concentration de coliformes fécaux dans l’eau.

Le président du District de services locaux de Saint-Simon, Pius Lebouthillier, aimerait trouver qui est responsable de la pollution du plan d’eau. « J’aimerais savoir d’où vient la pollution [et que les responsables essaient de faire quelque chose », indique M. Lebouthilllier.

Depuis quelques mois la pêche aux coques est interdite dans la baie Saint-Simon en raison du trop haut taux de bactéries présentes dans l'eau.Depuis quelques mois la pêche aux coques est interdite dans la baie Saint-Simon en raison du trop haut taux de bactéries présentes dans l'eau. Photo : Radio-Canada

Celui-ci se demande si les déversements de l’usine de poisson Bolero dans la baie Saint-Simon pourraient être la cause.

L’administration de l’usine elle se défend de traiter ses eaux usées avant qu’elles ne soient déversées dans la baie. « Nous avons des tests à faire de façon régulière, nous avons des rapports [à faire et] nous sommes monitorés par le ministère de l’Environnement », confirme Serge Haché, directeur des opérations de l’usine Bolero.

L'usine de transformation des produits de la mer Bolero se défend de traiter ses eaux usées, ainsi que de répondre aux exigences du gouvernement en matière d'environnement.L'usine de transformation des produits de la mer Bolero se défend de traiter ses eaux usées, ainsi que de répondre aux exigences du gouvernement en matière d'environnement. Photo : Radio-Canada

Plusieurs facteurs pourraient causer la pollution

Environnement Canada estime que plusieurs facteurs pourraient être la source du problème de pollution dans la baie Saint-Simon.

« Plusieurs maisons sont munies de fosses septiques et de champs d’épuration individuels [et] il y a aussi des sources agricoles le long de la rivière Brideau », souligne Bernard Richard, microbiologiste chez Environnement Canada. M. Richard a également fait référence à l’usine de transformation de produits de la mer et à la faune environnante comme étant des sources de pollution potentielles.

Un mollusque convoité

Ce mollusque est une source importante de revenus pour la région qui organise chaque année le Festival des coques.

Cette année, l’organisation du festival a toutefois été obligée de s’approvisionner ailleurs en coques, ce qui a fait augmenter les coûts du festival.

D’après le reportage d’Anne-Marie Provost

Nouveau-Brunswick

Alimentation