•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Défi Entreprises : performer sur la piste… et au boulot!

Un contenu vidéo est disponible pour cet article
Trois participantes fières, à la ligne d'arrivée.

Trois participantes fières, à la ligne d'arrivée.

Photo : Radio-Canada / Pascale Lacombe

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2017 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Avec quelque 10 000 participants pour sa septième année, le Défi Entreprises a fracassé un nouveau record de participation dimanche, au centre-ville de Québec. Une affluence qui indique que les employeurs et les employés misent de plus en plus sur l'activité physique pour améliorer l'ambiance de travail et le rendement.

Sous une chaleur écrasante, les participants, qui couraient sous la bannière de l’une des 370 entreprises inscrites, devaient participer à l’une des quatre épreuves, soit les courses de 5 km ou 10 km, le défi Zumba ou encore le 5 km bootcamp cardio plein air.

Questionnés près de la ligne d’arrivée, les coureurs, encore à bout de souffle, semblaient unanimes : peu importe le résultat obtenu, ce type de défi sportif favorise le bien-être au travail.

« Quand j’ai fait mon premier Défi Entreprises il y a quatre ans, je n’avais jamais couru. Aujourd’hui, j’ai plus d’énergie et je sens moins de stress », a témoigné Sophia Grenier, une employée du cabinet Morneau Shepell.

Si plusieurs coureurs étaient des habitués de l’événement, certains en étaient à leur première expérience. C’était le cas de Diane Michaud, une employée de Familiprix qui ne cachait pas sa fierté au fil d’arrivée.

Diane MichaudAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Diane Michaud

Photo : Radio-Canada

« C’est la première fois que je cours un 10 km. Je suis tellement fière de moi. J’ai le goût de pleurer. Le sentiment de fierté, ça n’a pas de prix », a-t-elle lancé tout sourire.

Certains habitués de l’événement y voient l’occasion de développer un esprit d’équipe et une saine compétition entre collègues.

« Humblement, on essaie d’encourager [nos autres collègues]. Le fait de s’inscrire au Défi Entreprises, c’est qu’on peut s’en parler avant, a souligné Émilie Morasse, qui participait à l’événement pour une quatrième année. On s’en parle un peu au travail. »

On se motive et ça crée un sentiment d’entrain et d’appartenance, comme on se voit à l’extérieur des heures de travail.

Émilie Morasse, une participante

L’événement a permis d’amasser 30 000 $. Le montant sera remis à l’Institut de cardiologie de Québec.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !