•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Porte ouverte à la Station exploratoire du Saint-Laurent

Les explorateurs peuvent toucher à certaines espèces.
Les explorateurs peuvent toucher à certaines espèces. Photo: courtoisie Station exploratoire du Saint-Laurent
Radio-Canada

Le Station exploratoire du Saint-Laurent, située à Rivière-du-Loup, souligne son ouverture officielle dimanche, par une journée portes ouvertes. Les expositions interactives de ce centre d'interprétation sur le milieu marin s'adressent à tous les âges. Elles permettent d'apprendre et d'observer, mais aussi de toucher certaines espèces.

Un texte de Brigitte Dubé

Il est possible de voir l’exposition « Le Saint-Laurent à vol d’oiseau », qui met en vedette trois squelettes de mammifères marins, soit un petit rorqual, un béluga et un phoque gris.

L’autre exposition, « La face cachée du Saint-Laurent », permet d’explorer les profondeurs avec le plancton, les poissons osseux et les requins.

Selon la directrice de la station exploratoire, Sonia Giroux, ce qui fait la force de la station, c’est la présence des trois guides interprètes formés en biologie.

Ici, on a un contact privilégié avec les gens. Le contact humain avec un guide, c’est un besoin qui se fait sentir auprès des clientèles, ou du moins qui est très apprécié.

Sonia Giroux, directrice de la Station exploratoire
Station exploratoire du Saint-LaurentStation exploratoire du Saint-Laurent à Rivière-du-Loup Photo : courtoisie Station exploratoire du Saint-Laurent

Collecte de données

La station est gérée par le Réseau d’observation des mammifères marins (ROMM). Le ROMM effectue la collecte de données par le biais d’un réseau de membres observateurs.

Ce réseau regroupe des bénévoles provenant de divers organismes, de l’industrie maritime, de bateaux de croisière et de parcs de conservation. Ils prennent des données, notamment sur la répartition et l’abondance des mammifères.

Le réseau a une préoccupation particulière pour le béluga.

Les données sont transmises à l’Observatoire global du Saint-Laurent (OGSL). Le ROMM collabore aussi avec Pêches et Océans et différents organismes voués à l’observation à la recherche et à la protection des espèces marines.

Il collabore aussi à des campagnes de sensibilisation sur les bonnes approches envers les mamifères marins.

Située directement sur le bord du fleuve, dans le parc de la Pointe, la Station exploratoire existe depuis 2008.

Les activités seront offertes tous les jours de 9h30 à 17h, jusqu’au 3 septembre.

Bas-Saint-Laurent

Divertissement