•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un enfant sauvé de justesse d'une noyade à Drummondville

Un enfant sauvé de justesse d'une noyade à Drummondville

Un enfant de trois ans a été sauvé in extremis d'une noyade après avoir été retrouvé au fond d'une piscine, à Drummondville. L'événement s'est déroulé, samedi, en fin d'après-midi.

Le garçon aurait échappé à la vigilance de ses proches lors d'un rassemblement familial dans une résidence, selon les informations de la Sûreté du Québec (SQ). C'est une fillette, inquiète de l'absence de l'enfant, qui a constaté qu'il était au fond de la piscine.

Elle a alerté les membres de la famille et des adultes sont rapidement intervenus et ont procédé aux manoeuvres de réanimation. Le garçon inconscient a été transporté dans un centre hospitalier. Il a subi de graves blessures et selon la Sûreté du Québec, son état était jugé « grave ».

La SQ a ouvert une enquête pour comprendre les circonstances de l'événement et pour vérifier si les installations sont conformes aux normes en vigueur.

Selon la Société de sauvetage du Québec, pour rendre conforme la piscine résidentielle, il faut :
  • une clôture qui bloque l'accès et qui mesure plus de 1,2 mètres de haut
  • des dispositifs de sécurité doivent être installés sur toutes les portes
  • les objets qui peuvent servir à grimper doivent se trouver à plus d'un mètre de la piscine

Chaque année au Québec, environ 70 personnes se noient, dont une dizaine d'enfants.

Le directeur général de la Société de sauvetage du Québec suggère d'identifier un sauveteur désigné. « On le fait si bien pour la route et le conducteur désigné. On identifie un parent qui a le mandat de surveiller les enfants lorsque la piscine est ouverte pour la baignade. »

Avec les informations de La Presse canadienne

Justice et faits divers