•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le seul moyen de transport terrestre vers Churchill suspendu jusqu’en hiver

Le service de train à Churchill est suspendu en raison d'une inondation de la voie ferrée, qui résulte de deux blizzards qui ont frappé la petite ville dans le nord du Manitoba en mars et qui ont entraîné une fonte dévastatrice en mai.

Le service de train à Churchill est suspendu en raison d'une inondation de la voie ferrée, qui résulte de deux blizzards qui ont frappé la petite ville dans le nord du Manitoba en mars et qui ont entraîné une fonte dévastatrice en mai.

Photo : Ricci O'Connor/Facebook

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2017 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Les habitants de Churchill, dans le nord du Manitoba, devront s'armer de patience, car la seule voie terrestre pour accéder à la région – soit le chemin de fer – a été gravement endommagée lors d'une inondation. Le service sera suspendu pendant au moins six mois.

« Les dégâts sont catastrophiques et sans précédent », confirme Peter Touesnard, directeur commercial d’OmniTRAX, dans un communiqué de presse. L'entreprise américaine est propriétaire du chemin de fer qui approvisionne la petite ville nichée entre l’embouchure de la rivière Churchill et la baie d'Hudson.

Selon une analyse préliminaire d’OmniTRAX, la plate-forme de la voie a été emportée en 19 endroits par les eaux de crue, et 5 ponts sont visiblement endommagés.

En outre, 30 autres ponts et 600 ponceaux permettant de faire passer l’eau en dessous de la voie ferrée doivent être examinés afin d’assurer leur intégrité structurelle, rapporte le communiqué.

Le chemin de fer de la Baie d’Hudson nécessitait déjà d’importants travaux d’entretien saisonniers. Mais avec les ravages occasionnés par l’inondation cette année, [la voie ferrée] est dans le pire état qu’on n'ait jamais vu, et ce, de loin.

Une citation de : Peter Touesnard, directeur commercial, OmniTRAX

Le service de train vers Churchill est interrompu depuis le 23 mai, mais les eaux de crue, résultat de deux blizzards de l’hiver, ne se sont retirées que jeudi.

« Ça prendra plusieurs semaines avant que nous ayons un rapport définitif des dommages à la ligne ferroviaire, mais nous ne nous attendons pas à ce que le chemin de fer soit exploitable avant l’hiver, et nous craignons que l’avenir du chemin de fer ne soit compromis », avoue M. Touesnard.

La petite ville de Churchill se trouve à environ 1000 km au nord-est de Winnipeg. Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

La petite ville de Churchill se trouve à environ 1000 kilomètres au nord-est de Winnipeg.

Photo : Google Maps

La ligne de chemin de fer est une infrastructure de transport essentielle qui apporte la nourriture, l’essence et d’autres fournitures aux 900 membres de la communauté nordique. L'avion restera donc le seul moyen de ravitailler les résidents pour les prochains mois.

OmniTRAX assure qu’elle est en contact avec Transports Canada, le gouvernement manitobain ainsi que le consortium de communautés autochtones Missinippi Rail LP, avec qui l'entreprise a signé un protocole d’entente pour la vente du port de Churchill et de sa ligne ferroviaire.

La nouvelle de la suspension de service parvient au moment où les entreprises touristiques se préparaient à accueillir les premiers touristes de la saison estivale.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !