•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La politique, encore un « boys club »?

La ministre de l'Immigration, Kathleen Weil, le ministre de l'Emploi, François Blais,et la ministre des Relations internationales, Christine St-Pierre, discutent dans le Salon bleu de l'Assemblée nationale.

La ministre de l'Immigration, Kathleen Weil, le ministre de l'Emploi, François Blais, et la ministre des Relations internationales, Christine St-Pierre, discutent dans le Salon bleu de l'Assemblée nationale.

Photo : La Presse canadienne / Jacques Boissinot

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2017 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

L'objectif que s'est donné Philippe Couillard au dernier conseil général du Parti libéral du Québec de présenter au moins 40 % de candidatures féminines au scrutin de 2018 a fait réagir à l'Assemblée nationale. Des politiciennes ont profité de l'occasion pour demander des changements dans les façons de faire.

Mathieu Dion, correspondant parlementaire à Québec, s'est entretenu avec Esther Lapointe, directrice générale du Groupe femmes, politique et démocratie, sur les ambitions du chef libéral. Elle plaide pour une loi contraignante afin de forcer les partis politiques à respecter la parité hommes-femmes dans le recrutement de leurs candidats.

 

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !