•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Classification des cours d'eau au N.-B. : des mesures pourraient être mises en oeuvre

La qualité de l'eau de la rivière Nashwaak, au Nouveau-Brunswick, semble s'améliorer.

La qualité de l'eau de la rivière Nashwaak, au Nouveau-Brunswick, semble s'améliorer.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2017 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Au Nouveau-Brunswick, le gouvernement Gallant pourrait bientôt appliquer un règlement sur la protection des cours d'eau. Il revoit actuellement la réglementation sur la classification des cours d'eau que l'ancien gouvernement progressiste-conservateur avait mise sur la glace.

Cette réglementation pourrait mieux protéger des cours d'eau comme la rivière Nashwaak, au nord de Fredericton, où l'eau s'est tout de même améliorée depuis 2011, ce qui a permis à de jeunes saumons d'y revenir.

En 2013, l'eau de la rivière a été classée A, c'est à dire qu'elle est d'excellente qualité.

Si le règlement sur la classification des eaux était appliqué, cette rivière, comme d'autres, serait protégée contre des projets qui pourraient la polluer.

Or, ce règlement n'est pas appliqué depuis 2011.

La directrice générale de l'Association du bassin versant de la rivière Nashwaak, Marieka Chaplin, estime qu'une application stricte de la réglementation permettrait « d’établir des plans de développement durable et des projets de restauration ».

Marieka Chaplin, directrice générale de l’Association des bassins versants de la rivière NashwaakAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Marieka Chaplin, directrice générale de l’Association des bassins versants de la rivière Nashwaak

Photo : Radio-Canada

Le ministre de l’Environnement et des Gouvernements locaux, Serge Rousselle, assure que le gouvernement planche sur cette réglementation. Il explique que le règlement sur les cours d'eau n'est pas appliqué, à l'heure actuelle, pour des raisons d'ordre juridique.

« Nous prenons les devants, nous sommes en train de regarder les problèmes qu’il y a avec ce règlement-là », soutient le ministre Serge Rousselle.

Serge Rousselle, ministre de l'Environnement et des Gouvernements locauxAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Serge Rousselle, ministre de l'Environnement et des Gouvernements locaux

Photo : Radio-Canada

Il précise que la révision « avance bien », mais n’est pas en mesure de dire quand ce processus va aboutir.

Mme Chaplin, de son côté, donne la chance au coureur. « Le ministre a un passé d'expert en drioit de l'environnement, il comprend très bien le sujet! ».

Avec les informations de Michel Corriveau

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !